1000 De La Gauchetière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (octobre 2016).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

image illustrant Montréal
Cet article est une ébauche concernant Montréal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

1000 de La Gauchetière
1000 de la Gauchetière.jpg

1000 De La Gauchetière, vu depuis le parc de la Place du Canada

Histoire
Architecte
Lemay & Associates
Dimakopoulos & Associates
Construction
fin: 1992
Ouverture
Usage
Bureaux
Architecture
Style
Matériau
Façade en verre, granite et cuivre, structure en acier et béton, toit en cuivreVoir et modifier les données sur Wikidata
Hauteur du toit
205 m
Étages
51
Superficie
95 300 m2
Nombre dʼascenseurs
22 +2 monte charges
Administration
Propriétaire
Ivanhoé Cambridge (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Géographie
Pays
Ville
Montréal
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la région métropolitaine de Montréal
voir sur la carte de la région métropolitaine de Montréal
Red pog.svg

Le 1000 De La Gauchetière[1] est le plus haut gratte-ciel de Montréal. Il mesure 205 mètres[2] et possède 51 étages. Il fut terminé en 1992.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 1000 était en construction pour le 350e anniversaire de la ville de Montréal, célébré en 1992.

Caractéristiques et architecture[modifier | modifier le code]

Atrium Le 1000 de La Gauchetière

Le premier étage comporte une patinoire intérieure.

Ce lieu est relié au Montréal souterrain (le RÉSO).

Sa forme caractéristique en flèche domine et définit, avec la Tour de la Bourse, le 1250 René-Lévesque, la Tour CIBC, la Place Ville-Marie et bien sûr le mont Royal, le panorama urbain (« skyline ») du centre-ville de Montréal. Il est certainement, aux côtés du 1250, l'édifice le plus prestigieux de la ville.

Exemple d'architecture post-moderne fortement inspiré des bâtiments voisins - la Basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde et le Marriott Château Champlain, le 1000 se verra attribué le prix citron de Sauvons Montréal en 1992, alors que le prix orange fut décerné à son rival, le 1250 René-Lévesque, à l'époque la Tour IBM-Marathon. Le 1000 de La Gauchetière a été conçu par la firme Lemay & associés et Dimakopoulos & associés architectes, et il fut construit en même temps que le 1250. L'édifice fut créé pour commémorer le 350e anniversaire de Montréal, en 1992.

1000 De La Gauchetière, une soirée d'hiver

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]