08/15 (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 08/15.
08/15
Langue
Auteur
Genre
Sujets
Date de parution

08/15 est un roman de Hans Hellmut Kirst paru en 1954.

Origine[modifier | modifier le code]

L'expression date de la Première Guerre mondiale au cours de laquelle une mitrailleuse (Maschinengewehr MG 08/15) d'un type uniforme pour toute l'Allemagne avait été réalisée à la demande du service impérial de fabrication des armements. Elle était la première à posséder un percuteur normalisé (norme DIN 1 traitant des tiges métalliques). Auparavant, chaque région d'Allemagne était autonome en ce qui concerne l'approvisionnement des matériels…

Culture[modifier | modifier le code]

C'est le titre d'un roman (trilogie) écrit par un ancien officier de la Wehrmacht, Hans Hellmut Kirst, en 1954 dans laquelle il décrit les vicissitudes de la vie du simple soldat pendant la Seconde Guerre mondiale et comment on s'en sort avec beaucoup de ruse… Le héros en est un soldat appelé Asch. Un troufion se dit Schütze Arsch en allemand, le mot Arsch lui-même étant un mot vulgaire analogue à cul en français, Schütze étant le tireur).

Il s'agit d'une trilogie montrant tout d'abord la vie de caserne, puis la guerre, et enfin l'effondrement du Troisième Reich et les premières années d'après guerre.

Il fut le premier roman à succès écrit en Allemagne après la guerre. Cette trilogie a été portée à l'écran avec notamment Joachim Fuchsberger (dans le rôle du soldat Asch) et Mario Adorf (dans le rôle du soldat Wagner) et Hans Christian Blech (le brigadier Platzek).

Lors de la remilitarisation de l'Allemagne (RFA), il fut au centre du débat. Les politiciens de droite (comme Franz Josef Strauß) avaient dit que « les futurs soldats allemands devaient reprendre les traditions respectées par les soldats lors la dernière guerre »[1] ce à quoi Kirst répondit en mettant en avant l'abaissement et la honte subie[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Die deutschen Soldaten der Zukunft müssen die Traditionen der deutschen Soldaten des Zweiten Weltkrieges fortsetzen. (Interview dans Welt am Sonntag)
  2. Ich glaube, man kann keine andere Lehre daraus ziehen, wenn man sechs Jahre Krieg hautnah miterlebt hat, gibt es nur die eine Erklärung dafür, dass es unmöglich gewesen ist. Das war so bedrückend, auch erniedrigend zum Teil und so, das kann man nicht wiederholen, da gibt es keine Glorie dafür, keine Schönheit, keine Sympathie für diese Art von Leben. Der Krieg ist so schrecklich, er bedeutet die Erniedrigung eines Menschen, der sich nicht wehren kann und der nicht weiß, was mit ihm geschieht.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 08/15 : la révolte du caporal Asch, 1954 (a fait l'objet d'un film de Paul Ostermayr); J'ai lu « Leur aventure » n°A144/145
  • 08/15 : les aventures de guerre de l'adjudant Asch, 1954; J'ai lu « Leur aventure » n°A148/149
  • 08/15 : Le Lieutenant Asch dans la débâcle, 1955; J'ai lu « Leur aventure » n°A152/153

Filmographie[modifier | modifier le code]

08/15, film allemand de Paul May sorti en 1954.