352 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -352)
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 352 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

Troisième guerre sacrée : opérations de 352 av. J.-C.
  • Printemps : Philippe II entre en Thessalie, s’empare du port de Pagases, empêchant le débarquement des secours du stratège athénien Charès. Il est vainqueur d’Onomarchos au Champ de Crocus. Les Phocidiens perdent 9 000 hommes. Philippe fait crucifier le cadavre d’Onomarchos et fait jeter à la mer 3 000 prisonniers Phocidiens pour sacrilèges[1].
  • Été : Philippe II s'empare de la ville de Phères en Thessalie et se fait élire chef fédéral à vie de la Confédération thessalienne. Il est devant les Thermopyles en août, mais trouve la position occupée par des contingents athénien, spartiate et achéen. Il n’insiste pas et à l’automne, à l’appel du roi odryse Amadocos, de Périnthe et de Byzance, il marche en Thrace contre le roi odryse Kersobleptès[1].
  • Automne : Phayllos, désigné comme stratège des Phocidiens à la mort de son frère Onomarchos, qui a reconstitué une armée, envahit la Béotie mais est battu à Orchomène puis sur le Céphise. Il se tourne vers la Locride, alliée des Béotiens, et s'empare de toutes les villes, à l'exception de Naryx. Il est battu de nuit à Abaé par les Thébains qui ravagent ensuite la Phocide, mais ne parviennent pas à leur retour à empêcher Phayllos à mettre à sac et à détruire Naryx[3].
  • Novembre : Philippe II assiège la forteresse d’Hèraion Teichos et menace le ravitaillement en blé d’Athènes ainsi que les clérouquies de Propontide[1].
  • Hiver 352–351 av. J.-C. :
    • Paix entre Olynthe et Athènes[4].
    • Phayllos meurt de maladie. Phalaicos, fils d’Onomarchos encore adolescent, est nommé stratège des Phocidiens. Son tuteur Mnaséas est tué peu après lors d'une attaque nocturne des Béotiens[3].

Naissances en 352 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

  • Iphicrate, stratège et homme politique athénien du IVe siècle av. J.-C..

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Pierre Carlier, Démosthène, Fayard, (ISBN 9782213648262, présentation en ligne)
  2. François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  3. a et b James R. Ashley, The Macedonian Empire : The Era of Warfare Under Philip II and Alexander the Great, 359-323 B.C., McFarland, (ISBN 9780786419180, présentation en ligne)
  4. Michel Kaplan, Nicolas Richer, Le monde grec, vol. 1, Éditions Bréal, (ISBN 9782853948081, présentation en ligne)