260 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -260)
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 260 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

Opérations en Sicile de 261-259 av. J.-C. pendant la Première guerre punique
  • 23 mars (21 avril du calendrier romain) : début à Rome du consulat de Cnaeus Cornelius Scipio Asina et Caius Duilius[1].
    • Rome se dote en l’espace de deux mois d’une flotte de 120 navires construits, selon la tradition romaine, sur le modèle d’un bateau punique capturé[2]. Des équipages sont entraînés à la hâte. Les alliés maritimes de Rome —Étrusques, Volsques, Grecs du Sud et Syracusains— fournissent les éléments spécialisés.
  • Printemps :
  • Août : Caius Duilius Nepos remporte la bataille de Mylae sur Carthage[6]. Rome bat les Carthaginois, pourtant supérieurs en nombre, à l’aide de grappins (« corbeaux de Duilius ») qui leur permettent de prendre les vaisseaux ennemis à l’abordage et de compenser la supériorité manœuvrière des Carthaginois. Grâce à cette victoire les Romains ont un contrôle des mers suffisant pour pouvoir débarquer des troupes en Corse et chasser les Carthaginois de cette île.
    • Après cette victoire, Duilius mène campagne dans l'intérieur de la Sicile, oblige les Carthaginois à lever le siège de Ségeste, qui s'était révoltée contre eux, et prend Makella ; il marche ensuite vers le nord et menace Thermai. Basé à Panormos, Hamilcar profite des dissensions entre les Romains et leurs alliés pour attaquer l'armée ennemie et tuer plusieurs milliers d'hommes[7].
  • Septembre : bataille de Changping, en Chine. Les armées de Qin, après avoir écrasé celles de l’État de Zhao exécutent 450 000 prisonniers[8]. L’ampleur croissante des affrontements conduit à de nombreux massacres de cet ordre, les belligérants ne faisant pas de prisonniers, brisant ainsi toute résistance future de l’ennemi.


Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  2. Jean-Pierre Martin, Alain Chauvot, Mireille Cébeillac-Gervasoni, Histoire romaine, Armand Colin, (ISBN 9782200258382, présentation en ligne)
  3. Pierre Sánchez, L'Amphictionie des Pyles et de Delphes : recherches sur son rôle historique, des origines au IIe siècle de notre ère, Franz Steiner Verlag, (ISBN 9783515077859, présentation en ligne)
  4. Mary Ellen Snodgrass, World shores and beaches : a descriptive and historical guide to 50 coastal treasures, McFarland & Company Incorporated Pub, (ISBN 9780786418862, présentation en ligne)
  5. John Drogo Montagu, Battles of the Greek and Roman worlds : a chronological compendium of 667 battles to 31 B.C., from the historians of the ancient world, Greenhill Books, (présentation en ligne)
  6. Lincoln P. Paine, Warships of the World to 1900, Houghton Mifflin Harcourt, (ISBN 9780547561707, présentation en ligne)
  7. Denis Roussel, Les Siciliens entre les Romains et les Carthaginois à l'époque de la première guerre punique : Essai sur l'histoire de la Sicile de 276 à 241, Presses Univ. Franche-Comté, (présentation en ligne)
  8. Hing Ming Hung, The Road to the Throne : How Liu Bang Founded China's Han Dynasty, Algora Publishing, (ISBN 9780875868370, présentation en ligne)
  9. Catherine Grandjean, Geneviève Hoffmann, Jean-Yves Carrez-Maratray, Le monde hellénistique, Armand Colin, (ISBN 9782200242374, présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]