207 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -207)
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 207 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Printemps : Hasdrubal Barca, à la tête d’une armée de secours de 52 000 hommes, entre en Cisalpine, où il renforce son armée de nombreux contingents gaulois. Il cherche à faire la jonction avec Hannibal, réfugié dans le Bruttium. Rome, grâce à sa position centrale, contient Hannibal au sud (bataille de Grumentum) et mène une rigoureuse offensive contre son frère[2].
  • 23 juin : bataille du Métaure. Le consul Caius Claudius Nero, opposé à Hannibal, rejoint dans une manœuvre hardie son collègue Marcus Livius Salinator pour accabler Hasdrubal, qui après avoir vainement essayé de percer en Ombrie, doit reculer vers le nord et est écrasé sur les bords du Métaure[2]. Sur 60 000 hommes, 56 000 sont tués, avec leur chef. Les autres sont faits prisonniers. Claudius Nero repart vers le sud avec ses troupes après une absence de seulement treize jours (pour 750 km) et reprend son poste de combat avant qu’Hannibal, averti de son départ, ne puisse le poursuivre à son tour.
  • Été :
  • Octobre : en Chine, Zhao Gao tente de s’emparer du pouvoir en faisant attaquer l’empereur par de faux bandits. Celui-ci se suicide et son neveu Ziying, ne pouvant gouverner la totalité de l’empire, lui succède avec le titre de roi[5]. Une armée rebelle dirigée par Liu Bang (un roturier, qui a constitué son armée en se mettant à la tête d’une colonne de prisonniers qu’il était chargé d’escorter) se présente devant Xianyang. Ziying se rend à elle afin d’épargner sa capitale. En décembre 206 av. J.-C., intervient une seconde armée, plus puissante, commandée par Xiang Yu qui décapite Ziying et met à sac la capitale, profanant et pillant le tombeau de Qin Shi Huangdi. Liu Bang, indigné, guerroie pendant quatre ans contre Xiang Yu.


  • Nabis, chef de bande d’origine obscure, prend le pouvoir à Sparte (fin en 192 av. J.-C.), profitant de la guerre de Macédoine. Considéré comme un tyran par ses adversaires, il développe le programme révolutionnaire de Cléomène III (207-205 av. J.-C.), ce qui déclenche l’intervention de Rome en 195 av. J.-C.[6].

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  2. a et b Zakya Daoud, Hannibal, Perrin, (ISBN 9782262041588, présentation en ligne)
  3. a et b John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  4. Paul A. Cartledge, Anthony J. S. Spawforth, Hellenistic and Roman Sparta : A Tale of Two Cities, Routledge, (ISBN 9780415032902, présentation en ligne)
  5. Gray L. Dorsey, Jurisculture : China, vol. 3, Transaction Publishers, (ISBN 9781560000907, présentation en ligne)
  6. Antoine Terrasse, Nabis, Presses Univ. Franche-Comté, (présentation en ligne)


Liens externes[modifier | modifier le code]