Années 1080 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -1087)
Aller à : navigation, rechercher

XIIIe siècle av. J.-C. | XIIe siècle av. J.-C. | XIe siècle av. J.-C. | Xe siècle av. J.-C. | IXe siècle av. J.-C.

../.. | Années 1100 av. J.-C. | Années 1090 av. J.-C. | Années 1080 av. J.-C. | Années 1070 av. J.-C. | Années 1060 av. J.-C. | ../..

Événements[modifier | modifier le code]

Hérihor et son épouse Nedjemet adorant Osiris
  • Vers 1085-1054 av. J.-C. : Règne de Smendès. Chute du Nouvel Empire égyptien. Hérihor, général probablement d’origine libyenne, devenu grand prêtre d’Amon, favori de Ramsès XI, usurpe le pouvoir et règne sur la Haute-Égypte à Thèbes (vers 1085) alors que le second vizir Smendès, établi à Tanis prend le titre de pharaon (XXIe dynastie tanite) et gouverne la Basse-Égypte. Deux lignées de pharaons et de grands prêtres se partagent le pouvoir jusqu’en 950 av. J.-C.. Un subtil équilibre institutionnel se met en place et les deux pouvoirs nouent de nombreux liens familiaux. À Thèbes, la charge de « divine adoratrice », occupée par une princesse de sang royal devenant l’épouse morganatique du dieu, vierge intronisée, devient rapidement l’institution représentative de la royauté face au grand prêtre, et bénéficie d’un important prestige spirituel.

Art et culture[modifier | modifier le code]

  • Hérihor proclame l’ère de « renouvellement des naissances » (ouhem mesout), parallèle au cycle du règne, conçue comme une restauration de l’ordre cosmique.
  • Contre le pillage des tombes royales, les grands prêtres d’Amon de la XXIe dynastie sont contraints d’aménager des cachettes pour les momies royales à Deir el-Bahari.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon la chronologie moyenne qui place le règne d'Hammurabi entre 1792 et 1750