(469219) Kamo‘oalewa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

(469219) Kamo‘oalewa[1]
Description de cette image, également commentée ci-après
simulation d'orbite
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2457600,5)
Établi sur 146 observations couvrant 4787 jours, U = 0
Demi-grand axe (a) 149 781 866,34346 km
(1,001229934 ua)
Périhélie (q) 134 183 147,01995 km
(0,8969589 ua)
Aphélie (Q) 165 380 585,66698 km
(1,105500933 ua)
Excentricité (e) 0,10414290
Période de révolution (Prév) 365,930968 j
(1 a)
Moyen mouvement (n) 0,983°/j
Inclinaison (i) 7,77139°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 66,51325°
Argument du périhélie (ω) 307,22765°
Anomalie moyenne (M0) 297,5321059°
DMIO Terre 5 167 170 km
Paramètre de Tisserand (TJup) 6,1
Caractéristiques physiques
Dimensions 30−100 m
Magnitude absolue (H) 24,183
Découverte
Plus ancienne observation de pré-découverte [2]
Date
Programme Pan-STARRS
Lieu Haleakalā
Désignation 2016 HO3

(469219) Kamo‘oalewa, désigné provisoirement 2016 HO3, est un quasi-satellite de la Terre[3],[4]. Il a été découvert le par le programme Pan-STARRS à l'observatoire du Haleakalā sur l'île hawaïenne de Maui.

Selon les calculs de la Nasa, c'est un quasi satellite de la Terre depuis près de cent ans. Stable, il devrait le rester encore plusieurs siècles. Le précédent objet de ce type découvert, 2003 YN107, n'était resté en orbite autour de la Terre que pendant une dizaine d'années.

(469219) Kamo‘oalewa ne s'approche jamais à moins de 14 000 000 km de la Terre, son mouvement oscillant le maintient entre 38 et 100 fois la distance Terre-Lune.

Galerie[modifier | modifier le code]

Exploration[modifier | modifier le code]

La Chine annonce le son intention d'explorer l'objet[5]. Une sonde doit à la fois en rapporter des échantillons de sol et lancer un module vers la comète 133P, à une date inconnue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Caractéristiques et simulation d'orbite de 469219 sur la page Small-Body Database du JPL. [java]
  2. (en) Minor Planet Center database
  3. (en) DC Agle (JPL), Dwayne Brown et Laurie Cantillo (NASA), « Small Asteroid Is Earth's Constant Companion » [html], sur jpl.nasa.gov, Jet Propulsion Laboratory, (consulté le 16 juin 2016).
  4. (en) C. de la Fuente Marcos et R. de la Fuente Marcos, « Asteroid (469219) 2016 HO3, the smallest and closest Earth quasi-satellite », Monthly Notices of the Royal Astronical Society, vol. 462, no 4,‎ , p. 3441-3456 (DOI 10.1093/mnras/stw1972).
  5. « La Chine se lance dans la course aux astéroïdes », sur France 24, (consulté le 22 avril 2019).