(3548) Eurybate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(3548) Eurybate
(3548) Eurybates
Description de cette image, également commentée ci-après
Photo de la découverte du satellite par Hubble les 12 et 14 Septembre 2018
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2457200,5)[1]
Établi sur 2 609 observations couvrant 8018 jours, U = 0
Demi-grand axe (a) 775,974×106 km[1]
(5,187 ua)
Périhélie (q) 706,410×106 km[1]
(4,722 ua)
Aphélie (Q) 845,388×106 km[1]
(5,651 ua)
Excentricité (e) 0,09[1]
Inclinaison (i) 8,1°[1]
Longitude du nœud ascendant (Ω) 43,6°[1]
Argument du périhélie (ω) 28,1°[1]
Anomalie moyenne (M0) 153,6°[1]
Catégorie troyen de Jupiter[1],[2] (camp grec)
Satellites connus Queta
Caractéristiques physiques
Magnitude absolue (H) 9,7[1],[2]

Découverte
Date le [1],[2]
Découvert par Cornelis Johannes van Houten, Ingrid van Houten-Groeneveld et Tom Gehrels[1],[2]
Lieu Observatoire Palomar[1]
Nommé d'après Eurybate[1]
Désignation 1973 SO[1],[2]

(3548) Eurybate, désignation internationale (3548) Eurybates, est un astéroïde troyen jovien.

Description[modifier | modifier le code]

(3548) Eurybate est un astéroïde[1] troyen jovien, camp grec, c'est-à-dire situé au point de Lagrange L4 du système Soleil-Jupiter. Il fut découvert par Cornelis Johannes van Houten, Ingrid van Houten-Groeneveld et Tom Gehrels le à l'observatoire Palomar. Il présente une orbite caractérisée par un demi-grand axe de 5,187 UA, une excentricité de 0,090 et une inclinaison de 8,1° par rapport à l'écliptique[2].

Il est nommé en référence au personnage de la mythologie grecque Eurybate (sans s final en français), héraut d'armes du camp grec dans le conflit légendaire de la guerre de Troie, à qui Agamemnon donna la commission d'enlever Briséis à Achille.

Exploration[modifier | modifier le code]

Il devrait être visité par la sonde Lucy en août 2027.

Satellite[modifier | modifier le code]

Eurybate possède une satellite provisoirement désigné S/2018 (3548) 1[3], qui a été découvert avec le télescope Hubble.

Ce satellite reçoit officiellement sa désignation permanente et son nom le 15 octobre 2020 : (3548) Eurybate I Queta. Ce satellite est nommé d'après Norma Enriqueta Basilio Sotelo, dite Queta. Il devient ainsi le premier objet nommé selon le thème nouvellement approuvé, lors de l'assemblée générale de l'Union astronomique internationale de 2018, pour les petits troyens de Jupiter : les troyens avec une magnitude absolue H supérieure à 12 peuvent être nommés d'après des athlètes olympiques. Les satellites doivent toujours porter un nom en rapport avec leur objet primaire. Pour Queta, le lien avec Eurybate est expliqué dans la citation de nommage :

« Norma Enriqueta « Queta » Basilio Sotelo (1948-2019) était une athlète olympique, la première femme à allumer la vasque olympique, aux 19e Jeux olympiques d'été à Mexico le . Elle était la mère de trois enfants, a servi à la Législature et est devenue membre permanent du Comité olympique mexicain. En tant que porteuse de la torche, Queta Basilio a répété le rôle de hérauts comme Eurybate. »

— MPEC 2020-T164, 15 octobre 2020[4].

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p et q (en) « (3548) Eurybates = 1973 SO », sur le site du Centre des planètes mineures (consulté le 22 août 2015)
  2. a b c d e et f (en) « 3548 Eurybates (1973 SO) » [html], sur ssd.jpl.nasa.gov, Jet Propulsion Laboratory (consulté le 17 octobre 2015)
  3. « MPEC 2020-A113 : », sur minorplanetcenter.net
  4. MPEC 2020-T164, 15 octobre 2020.