(2456) Palamède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis (2456) Palamedes)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palamède.
image illustrant un objet mineur du Système solaire
Cet article est une ébauche concernant un objet mineur du Système solaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

(2456) Palamède
(2456) Palamedes
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2457200,5)[1]
Établi sur ? observations couvrant ?, U = 0
Demi-grand axe (a) 767,297×106 km[1]
(5,129 ua)
Périhélie (q) 710,749×106 km[1]
(4,751 ua)
Aphélie (Q) 823,996×106 km[1]
(5,508 ua)
Excentricité (e) 0,074[1]
Inclinaison (i) 13,9°[1]
Longitude du nœud ascendant (Ω) 327,4°[1]
Argument du périhélie (ω) 95,5°[1]
Anomalie moyenne (M0) 140,62°[1]
Catégorie troyen de Jupiter[1],[2] (camp grec)
Caractéristiques physiques
Magnitude absolue (M) 9,3[1],[2]



Découverte
Nommé d'après Palamède[1]
Désignation 1966 BA1[1],[2]

(2456) Palamède (officiellement (2456) Palamedes) est un astéroïde troyen. Il a été découvert le à l'observatoire de la Montagne Pourpre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il partage son orbite avec Jupiter autour du Soleil au point de Lagrange L4, c'est-à-dire qu'il est situé à 60° en avance sur Jupiter.

Les calculs d'après les observations de l'IRAS lui accordent un diamètre d'environ 92 kilomètres.

Son nom fait référence à Palamède le héros grec. Sa désignation provisoire était 1966 BA1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) « (2456) Palamedes = 1966 BA1 », sur le site du Minor Planet Center (consulté le 15 octobre 2015)
  2. a, b et c (en) « 2456 Palamedes (1966 BA1) » [html], sur ssd.jpl.nasa.gov, Jet Propulsion Laboratory (consulté le 15 octobre 2015)