(121) Hermione

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hermione.
(121) Hermione
Description de l'image 121Hermione (Lightcurve Inversion).png.
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2453600.5)
Établi sur ? observations couvrant ?, U = ?
Demi-grand axe (a) 515,587×106 km
(3,446 ua)
Périhélie (q) 441,940×106 km
(2,954 ua)
Aphélie (Q) 589,234×106 km
(3,939 ua)
Excentricité (e) 0,143
Période de révolution (Prév) 2 336,980 j
(6,398 a)
Vitesse orbitale moyenne (vorb) 15,96 km/s
Inclinaison (i) 7,579°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 73,385°
Argument du périhélie (ω) 295,459°
Anomalie moyenne (M0) 172,266°
Catégorie Astéroïde de la ceinture principale
Satellites connus S/2002 (121) 1
Caractéristiques physiques
Dimensions 209,0 km[1]
Masse (m) 9,37×1018 kg
Masse volumique (ρ) 1960 kg/m3
Gravité équatoriale à la surface (g) 0,0573 m/s2
Vitesse de libération 0,1094 km/s
Période de rotation (Prot) 0,2333 j
(5,600 h)
Classification spectrale C
Magnitude absolue (M) 7,31
Albédo (A) 0,048[1]
Température (T) ~152 K
Découverte
Découvert par James Craig Watson
Date
Nommé d'après Hermione
Désignation 1970 VE

(121) Hermione est un gros astéroïde du système solaire découvert par l'astronome américano-canadien James Craig Watson le , depuis Ann Arbor, et nommé d'après Hermione, fille de Ménélas et d'Hélène de la mythologie grecque. Il orbite au sein de la famille de Cybèle dans la partie externe de la ceinture d'astéroïdes. Comme tout astéroïde sombre de type spectral C, il est probablement composé de matériaux carbonatés. En 2002, une petite lune en orbite autour d'Hermione a été détectée.

Orbite et satellite[modifier | modifier le code]

Article détaillé : S/2002 (121) 1.

Hermione est un astéroïde de la famille de Cybèle et orbite au-delà de la plupart des astéroïdes de la ceinture principale.

Un satellite autour d'Hermione a été découvert en 2002 par le télescope Keck II. Il fait environ 13 km de diamètre. Le satellite a reçu la désignation provisoire S/2002 (121) 1. Il n'a pas encore été officiellement nommé, mais « LaFayette » a été proposé par un groupe d'astronomes en référence à la frégate utilisée en secret par le Marquis de Lafayette pour atteindre l'Amérique afin d'aider les insurgés pendant la guerre d'indépendance. L'existence de (23244) Lafayette semble cependant compromettre le fait que le satellite puisse être baptisé ainsi.

Propriétés physiques[modifier | modifier le code]

L'astéroïde est de forme bilobée, comme mis en évidence par les photographies en optique adaptative, les premières ayant été prises en par le télescope Keck. Parmi plusieurs formes modélisées proposées, compatibles avec les images prises, celle du « bonhomme de neige » répondait au mieux à l'observation du taux de précession du satellite d'Hermione. Ce modèle « du bonhomme de neige » permet d'approximer la forme de l'astéroïde par deux sphères qui se chevauchent partiellement, de 80 et 60 km de rayons respectifs, dont les centres sont séparés par une distance de 115 km. Une simple forme ellipsoïdale a été exclue.

L'observation de l'orbite du satellite a rendu possible la détermination précise de la masse d'Hermione. Pour le modèle le plus favorable du « bonhomme de neige », la densité a été calculée à 1,8 ± 0,2 g/cm³, ce qui donne une porosité de l'ordre de 20%, et indique que les composants principaux de l'astéroïde sont plutôt des grands corps solides fracturés qu'une agglomération de matières disparates.

Des occultations stellaires par Hermione ont été observées avec succès à trois reprises, la dernière en .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « IRAS »

Lien externe[modifier | modifier le code]