Étiennette de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Étiennette de Provence
Biographie
Naissance
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Arles (?)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Maison de Millau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Raymond Ier des Baux (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Étiennette de Provence[1] (dite aussi Stéphanie de Provence), qualifiée alternativement de Gévaudan, de Gévaudan-Provence ou des Baux (morte vers 1163[réf. nécessaire]) était la fille de Gilbert Ier, comte de Gévaudan, et de Gerberge, comtesse de Provence[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle épouse vers 1115-1120 (ou en 1110[2]) Raymond, seigneur des Baux. À la mort vers 1129 de sa sœur Douce, comtesse de Provence qui avait épousé en 1112 Raimond-Bérenger III[1], comte de Barcelone, son mari Raymond des Baux émet des prétentions sur le comté de Provence, ce qui déclenche en 1144 les guerres baussenques (1144-1162). Elle meurt vers 1163[réf. nécessaire].

Généalogie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (Pezet 1982, p. 374).
  2. Selon Moreri (Pezet 1982, p. 374).
  3. (Pezet 1982, p. 375).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Pezet, Les belles heures du Pays d'Arles, Ed. Jeanne Laffitte, (ISBN 2-86276-055-2).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]