Ѡ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Ne doit pas être confondu avec Ω.
Omega
Image illustrative de l'article Ѡ
Graphies
Capitale Ѡ
Bas-de-casse ѡ
Utilisation
Écriture Cyrillique
Alphabets slavon d’église

La lettre Ѡ (en minuscule ѡ), appelée oméga, est une ancienne lettre de l'alphabet cyrillique. Sa forme et son nom sont hérités de la lettre grecque oméga ‹ ω ›.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les lettres o et oméga cyrilliques sont empruntées à l’alphabet grec, mais slavon d’église n’a qu’un voyelle /o/ principalement représentée par lettre o. Dans le style onciale utilisé dans les manuscrits slavons les plus anciens, l’oméga ѡ est principalement utilisé comme symbole pour représenter le nombre 800 mais aussi dans certains mots empruntés au grec. Ensuite, dans le style semionciale, oméga est utilisé plus fréquemment dans les manuscrits, apparemment à des fins décoratives. Dans ce style les lettres oméga alongée et oméga rond Ѻ sont aussi utilisées, parfois pour indiqué l’intonation, mais plus souvent de manière plus ou moins arbitraire[1].

La lettre est à la base de la ligature Ѿ et est aussi diacritées : Ѡ҃ (minuscule ѡ҃), omega avec titlo. Elle n’est pas à confondre avec l’omega alongé (minuscule ꙍ) et Ѽ (minuscule ѽ), appelée en russe « omega avec grande apostrophe ».

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

L’oméga cyrillique peut être représentée avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale Ѡ ѠU+0460 U+0460 lettre majuscule cyrillique oméga
minuscule ѡ ѡU+0461 U+0461 lettre minuscule cyrillique oméga

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexander Berdnikov et Olga Lapko, « Old Slavonic and Church Slavonic in TEX and Unicode », dans EuroTEX’99 Proceedings, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]