Г̣

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur la police de caractères Unicode Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

gué point souscrit
Г̣ г̣
Г̣ г̣
Graphies
Capitale Г̣
Bas de casse г̣
Utilisation
Écriture alphabet cyrillique

Г̣ (minuscule : г̣), appelé gué point souscrit, est une lettre additionnelle de l’alphabet cyrillique utilisée en dans la cyrillisation de l’alphabet arabe. Elle est composé du gué ‹ Г › diacrité d’un point souscrit.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Dans certaines cyrillisations de l’alphabet arabe, dont celle développée par Ignati Kratchkovski, le gué point souscrit ‹ г̣ › translittère le ġayn ‹ ﻍ ›.

Dans le dictionnaire russe-pachto-dari de Konstantin Aleksandrovitch Lebedev publié en 1983 et les éditions suivantes, le gué point souscrit ‹ г̣ › est utilisé pour translittérer la lettre ẓ̌é ‹ ږ › [1], aussi parfois translittéré avec le jé point souscrit ‹ ж̣ ›[2] ou le jé point suscrit ‹ ж̇ ›.

Représentation informatique[modifier | modifier le code]

Le gué point souscrit peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale Г̣ ГU+0413◌̣U+0323 U+0413
U+0323
lettre majuscule cyrillique gué
diacritique point souscrit
minuscule г̣ гU+0433◌̣U+0323 U+0433
U+0323
lettre minuscule cyrillique gué
diacritique point souscrit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lebedev 1989, p. 27.
  2. Novgorodova 2001, p. 14.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Lebedev 1989] (ru + ps + prs) К. А. Лебедев, Л. С. Яцевич et М. А. Конаровский, Русско-пушту-дари словарь: Около 20000 слов, Москва,‎ , 2e éd. (1re éd. 1983) (ISBN 5-200-00700-3)
  • [Novgorodova 2001] (ru) И. Ю. Новгородова, Учебник языка пушту: вводный курс, Москва, Муравей,‎ (ISBN 5-8463-0087-1)
  • [Serdûčenko 1967] (ru) Г. П. Сердюченко, Русская транскрипция для языков зарубежного Востока, Moscou, Наука,‎