Étienne Klein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Klein.
Étienne Klein
Description de cette image, également commentée ci-après

Étienne Klein en 2015.

Naissance (58 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Domaines Physique des particules, physique quantique, philosophie des sciences
Diplôme École centrale Paris

Étienne Klein, né à Paris le , est un philosophe des sciences français. Ancien élève de l’École centrale Paris et titulaire d'un DEA de physique théorique, il mène une intense carrière de vulgarisation autour des sujets abordés notamment par la physique quantique et dirige le « Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière » du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) à Saclay. Par décret du 29 septembre 2016, il a été nommé Président de l'Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 1er avril 1958 à Paris[1], Étienne Klein poursuit ses études au lycée Louis-le-Grand puis à l'École centrale Paris avant de faire un stage d'été au CERN[2] : c'est là que naît sa vocation de professeur de physique.

Titulaire d'un diplôme d'études approfondies de physique théorique (1982), il enseigne depuis plusieurs années la physique quantique et la physique des particules puis la philosophie des sciences[3] à l’École centrale Paris[4] devenue CentraleSupélec[5]. Il possède un doctorat en philosophie des sciences (1999) et il a obtenu une habilitation à diriger des recherches (HDR). Il est spécialiste de la question du temps en physique. Grâce à de nombreux essais et conférences, il présente à un public averti mais également plus large différents aspects de la physique quantique, les grandes questions en cours de recherche (matière et énergie noires), ainsi que l'histoire de sa discipline, en s'attachant plus particulièrement à quelques personnalités majeures (dont Ettore Majorana, à propos duquel il a écrit un ouvrage).

Étienne Klein dirige actuellement le Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (LARSIM)[6], abrité au sein de l'Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'univers (IRFU) du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) à Saclay. Il a participé à divers grands projets, en particulier la mise au point du procédé de séparation isotopique par laser et l’étude d’un accélérateur à cavités supraconductrices. Au CERN, il a participé comme ingénieur à la conception du grand collisionneur de particules européen, le Grand collisionneur de hadrons (Large Hadron Collider, LHC)[7].

Il est membre du Conseil scientifique de l’Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) et membre de l'Académie des technologies et du conseil d’orientation de l’Institut Diderot.

De septembre 2012 jusqu'en mars 2014, il a animé tous les jeudis matin une chronique sur France Culture, Le Monde selon Étienne Klein[8]. Depuis septembre 2014, il anime sur cette même chaîne l'émission La Conversation scientifique[9], diffusée hebdomadairement le samedi de 18 à 19 h en 2014-2015 puis de 14 à 15 h toujours le samedi depuis 2015.

Étienne Klein a été nommé président de l'Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST) le 29 septembre 2016[10].

Étienne Klein pratique l’alpinisme[11] et d'autres sports d’endurance[12].

Accusation de plagiat[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, après la publication d'un article de L'Express dénonçant de nombreux cas de plagiat dans le dernier livre d'Étienne Klein Le pays qu’habitait Albert Einstein[13] – notamment des extraits non crédités de Gaston Bachelard, Louis Aragon, Émile Zola et Stefan Zweig – ce dernier explique s'être lancé dans de trop nombreux projets différents sans avoir le temps de les mener à bien dans de bonnes conditions[14]. Il revient en détail sur le sujet dans un texte publié par Le Monde[15]. France Culture présente également sa réponse ainsi que celle de collègues physiciens[16]. Cependant, de nouvelles révélations de L'Express du 7 décembre suggèrent qu’Étienne Klein a eu recours au plagiat à de nombreuses reprises. Les journalistes expliquent : « Mais, s'il ne s'agit que de simples dérapages informatiques, comment le physicien explique-t-il que les emprunts soient toujours légèrement modifiés de sa main (ici un adverbe en plus ou un mot en moins, là un changement de temps, là encore une petite pirouette), comme s'il y avait volonté de se les approprier ? »[17]. La revue scientifique américaine Science a également publié un article sur cette affaire[17] qui relaye les accusations de L'Express.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Conversations avec le Sphinx, les paradoxes en physique, Albin Michel, coll. « Sciences_d'aujourd'hui », 1991 ; Lgf/Le Livre de poche, 1994
  • Sous l'atome, les particules, Paris, Flammarion, coll. « Dominos » (no 13), , 126 p. (ISBN 2-08-035187-7)
  • Regards sur la matière. Des quanta et des choses, avec Bernard d’Espagnat, Paris, Fayard, coll. « Le temps des sciences » 1993, 309 p.
  • Le temps, Paris, Flammarion, coll. « Dominos » (no 52), , 124 p. (ISBN 2-08-035252-0)
  • avec Marc Lachièze-Rey, La quête de l'unité: l'aventure de la physique, Paris, Albin Michel, coll. « Sciences d'aujourd'hui », , 200 p. (ISBN 2-226-08830-X, ISSN 0246-5558, notice BnF no FRBNF35851619)
  • Le Temps et sa flèche [actes du colloque], dir. Étienne Klein et Michel Spiro, 1996 ; Champs Flammarion, 2000 et 2013
  • La physique quantique, Paris, Flammarion, coll. « Dominos » (no 99), , 126 p. (ISBN 2-08-035266-0, notice BnF no FRBNF35820618)
  • Le Trésor, Dictionnaire des sciences, coauteur (sous la direction de Michel Serres et de Nayla Farouki), 1997
  • L'atome au pied du mur: nouvelles, Paris, Éd. le Pommier, coll. « Romans & plus », , 154 p. (ISBN 2-746-50053-1, notice BnF no FRBNF37102306)
  • L'unité de la physique, Paris, PUF, coll. « Sciences, histoire et société », , 336 p. (ISBN 2-13-050585-6, notice BnF no FRBNF37099428)
  • Moi, U235 noyau radioactif, avec Bernard Bonin et Jean-Marc Cavedon, Paris, Flammarion, 2001, 208 p.
  • Le temps existe-t-il ?, Le Pommier, Collection Les petites pommes du savoir, 2002
  • La science nous menace-t-elle ?, Paris, Le pommier, coll. « Les petites pommes du savoir » (no 34), , 62 p. (ISBN 2-7465-0109-0, notice BnF no FRBNF39053694)
  • C'est bizarre !, Le Pommier, coll. « Quand la science a dit... », 2003
  • Les Tactiques de Chronos, 2003 ; Champs Flammarion, 2004 et 2009
  • Petit voyage dans le monde des quanta (Une partie de cet ouvrage a fait l'objet d'une première publication sous le titre : La physique quantique, 1996), Paris, Flammarion, coll. « Champs » (no 557), , 204 p. (ISBN 2-08-080063-9)
  • Il était sept fois la révolution, Albert Einstein et les autres, Paris, Flammarion, 2005, 237 p.
  • Le temps qui passe (ill. Sophie Jansem), Paris, Éd. le Pommier, coll. « Les minipommes » (no 16), , 59 p. (ISBN 2-7465-0307-7)
  • Les jeunes et la science : faire face à la crise des vocations scientifiques, Documentation française, 2007
  • Le facteur temps ne sonne jamais deux fois, Flammarion, 2007
  • Les Secrets de la matière, Plon, 2008 ; rééd. Librio, 2015
  • Galilée et les Indiens. Allons-nous liquider la science ?, Flammarion, 2008
  • Pourquoi je suis devenu chercheur scientifique, Bayard Jeunesse, 2009
  • Discours sur l’origine de l’univers, 2010, Champs Flammarion, 2012
  • La Science en jeu, en collaboration avec Jean-Michel Besnier, Hervé Le Guyader et Heinz Wismann, Actes Sud, 2010
  • Le Small Bang des nanotechnologies, Odile Jacob, 2011
  • Anagrammes renversantes, ou le sens caché du monde, en collaboration avec Jacques Perry-Salkow, Flammarion, 2011 et 2013
  • Rugby quantique, en collaboration avec Jonny Wilkinson et Jean Illiopoulos, Paris, les Presses de l'ENSTA, 2011
  • D'où viennent les idées (scientifiques)?, Paris, Éd. Manucius, 2013
  • En cherchant Majorana, le physicien absolu, éditions des Équateurs/Flammarion, 2013 ; rééd. coll. Folio, no 5891, 2015 – élu meilleur livre 2013 dans la catégorie Sciences par le magazine Lire
  • La Physique des infinis, dialogue auquel participent outre Étienne Klein, Francis Bernardeau, Sandrine Laplace et Michel Spiro, éditions la ville brûle, 2013
  • Le Monde selon Étienne Klein, Les Équateurs/France-Culture, 2014
  • Y a-t-il eu un instant zéro ?, Gallimard, 2015
  • De quels atomes sommes nous faits? La matière ce qu'on ne sait pas encore, avec Anna Alter, Le Pommier, 2015
  • Le Pays qu'habitait Albert Einstein, Actes Sud, 2016
Préface
La quatrième de couverture indique : « Sa préface éclaire comment Jules Verne dans ce roman met le temps sous tension, dans une immédiateté brûlante du présent qui met à nu les êtres. »

Conférences, entrevues et interventions télévisées[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étienne Klein, sur puf.com
  2. « Étienne Klein »
  3. « La Conférence nationale sur l'évaluation des élèves », ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche,‎ (consulté le 2 décembre 2016)
  4. « Académie de Paris - Usage des sciences dans le cours de philosophie. La physique contemporaine. 2012 », sur www.ac-paris.fr (consulté le 2 décembre 2016)
  5. « Étienne Klein prend la présidence de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie | CentraleSupélec », sur www.centralesupelec.fr (consulté le 1er décembre 2016)
  6. Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (LARSIM)
  7. a et b « Carte blanche à Étienne Klein », Futura-Sciences
  8. France Culture, « Le monde selon Étienne Klein », sur http://www.franceculture.fr (consulté le 29 juin 2014)
  9. « La Conversation scientifique : podcast et réécoute sur France Culture », sur France Culture (consulté le 6 décembre 2016)
  10. CEA, « Étienne Klein préside l'IHEST », sur CEA/Espace Presse,‎ (consulté le 1er décembre 2016)
  11. « Un métier, une passion : Étienne Klein, physicien, janvier 2008. »
  12. Résultats de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (cherchez Klein et non pas Étienne Klein)
  13. « Plagiat : les copier-coller du physicien Étienne Klein », L'Express, 29 novembre 2016.
  14. Julie Clarini, « Accusé de plagiat, Étienne Klein reconnaît « avoir pu oublier » que des citations n’étaient pas de lui », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  15. « Étienne Klein se défend contre des accusations de plagiat », Le Monde, 5 décembre 2016.
  16. « Étienne Klein répond aux accusations de plagiat de l'Express », France Culture,‎ (lire en ligne)
  17. a et b (en) Martin Enserink, « Popular French physicist accused of plagiarizing colleagues and famous writers », Science,‎ (lire en ligne)
  18. Le temps et sa flèche, université de tous les savoirs
  19. Philosophie des sciences par Étienne Klein
  20. Pour quoi en deux mots
  21. Les fondements de la physique quantique
  22. Que savons-nous du temps
  23. Le temps existe-t-il ?
  24. Peut-on voyager dans le temps ?
  25. place pour les sciences au XXe siècle ?
  26. La vie d'Ettore Majorana et la nature des neutrinos
  27. E=mc2
  28. Comment construire un nouveau futur ?
  29. Comment savons-nous ce que nous savons ?
  30. Les nuits de l'incertitude
  31. Faut-il avoir peur des nanotechnologies ?
  32. 13 min - Le boson de Higgs
  33. De quoi l'énergie est-elle le nom ?
  34. Au cœur de la mécanique quantique: un nouvel éclairage sur la lumière et les atomes
  35. L'univers a-t-il connu un instant zéro ?
  36. Pour quoi la science ?
  37. vidéo L'univers a-t-il connu l'instant zéro ?
  38. vidéo D'où vient que le temps passe ?
  39. Festival d'astronomie de Fleurance [vidéo]
  40. Quels temps font-ils ?
  41. [1]
  42. Objectif Mont-Blanc, sur les traces d'un géant
  43. Présidence de la République, « Décret du 14 mai 2014 », sur http://www.legiondhonneur.fr (consulté le 11 décembre 2014)
  44. « Prix et distinctions au SPEC », sur Bienvenue sur le site du SPEC (consulté le 1er décembre 2016)
  45. Légifrance, « Décret du 31 décembre 2009 portant promotion et nomination », sur http://www.legifrance.gouv.fr,‎ (consulté le 29 juin 2014)
  46. « Biographie d'Étienne Klein », sur http://cdn.lyceefrancais-jmonnet.be (consulté le 29 juin 2014)
  47. Les prix de la SFP

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]