Žďár nad Sázavou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Žďár.
Žďár nad Sázavou
Blason de Žďár nad Sázavou
Héraldique
Drapeau de Žďár nad Sázavou
Drapeau
L'église de pélerinage Saint-Jean-Népomucène à Zelená Hora.
L'église de pélerinage Saint-Jean-Népomucène à Zelená Hora.
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Vysocina Region.svg Vysočina
District Žďár nad Sázavou
Maire
Mandat
Zdeněk Navrátil
2014-2018
Code postal 591 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 21 335 hab. (2016)
Densité 569 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 46″ Nord 15° 56′ 23″ Est / 49.5626831, 15.9398127
Altitude 580 m
Superficie 3 750 ha = 37,5 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Site municipal (en)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Žďár nad Sázavou

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Žďár nad Sázavou

Sur les autres projets Wikimedia :

Žďár nad Sázavou (en allemand : Saar) est une ville de la région de Vysočina, en République tchèque, et le chef-lieu du district de Žďár nad Sázavou. Sa population s'élevait à 21 335 habitants en 2016[1].

Žďár nad Sázavou est célèbre pour sa proximité avec le lieu de pèlerinage de l’église Saint-Jean-Népomucène de Zelená Hora, inscrit sur la liste du patrimoine mondial.

Géographie[modifier | modifier le code]

Žďár nad Sázavou est arrosée par la rivière Sázava, un affluent de la Vltava, et se trouve à 27 km à l'est de Havlíčkův Brod, à 32 km au sud-ouest de Jihlava et à 122 km à l'est-sud-est de Prague[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville s'est développé après la Seconde Guerre mondiale avec la mise en service d'une importante usine sidérurgique, ŽĎAS. En moins de vingt ans, Žďár quintuple sa population et passe de 3 000 en 1950 à 15 000 habitants au moment du Printemps de Prague. Après la Révolution de velours, l'industrie lourde perd en importance, mais la société ŽĎAS est privatisée et poursuit son activité.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population de la commune dans ses limites actuelles[3] :

Évolution démographique
1869* 1880* 1890* 1900* 1910* 1921*
4 338 4 026 3 842 4 124 4 666 4 655
1930* 1950* 1961* 1970* 1980* 1991*
4 674 4 936 10 305 15 686 20 864 23 191
2001* 2012 2013 2014 2015 2016
24 289 22 065 21 845 21 669 21 467 21 335

Jan Santini Aichel[modifier | modifier le code]

À la suite de l'incendie de l'abbaye cistercienne de la ville, l'abbé Venceslas Vejmluva invite à Žďár l'architecte pragois d'origine italienne, Jan Blažej Santini-Aichel. Ce dernier mène alors à bien, outre le monastère proprement-dit, nombre de réalisations dont la ville lui est toujours redevable : la reconstruction de l'église conventuelle Notre-Dame-de-l'Assomption et Saint Nicolas, la prélature du monastère, la chapelle du cimetière de la Sainte-Trinité, le cimetière d'en bas édifié lors d'une épidémie de peste et les communs de l'abbaye

Mais c'est surtout pour la réalisation de l’église Saint-Jean-Népomucène de Zelená hora que Jan Santini Aichel passe à la postérité.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2016.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 606-607 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).