Štanjel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Štanjel
Štanjel view at village 06072008 00.jpg
Géographie
Pays
Régions statistiques
Commune
Komen (en)
Altitude
312 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Statut patrimonial
Monument d'importance locale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Indicatif téléphonique
05Voir et modifier les données sur Wikidata
Štanjel.

Štanjel (en italien San Daniele del Carso) est un petit village de la commune de Komen dans la région de Primorska en Slovénie, non loin de la frontière italienne. Il est situé sur le plateau de Karst dominant la vallée de la Vipava.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIIe siècle, il fut fortifié pour se protéger des attaques ottomanes. Il fut sévèrement endommagé durant la Seconde Guerre mondiale et a été lentement reconstruit depuis.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Château[modifier | modifier le code]

Château de Štanjel en 1752 (dessin de Giovanni Antonio de Capellaris).

La construction du château de Štanjel démarre au Moyen Âge et se poursuit jusqu'à la fin du XVIIe siècle, avec la reconstruction effectuée par les comtes de Cobenzl. Le château abrite une galerie d'art.

Églises[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Daniel est construite au XVe siècle pour y abriter les dépouilles des comtes de Cobenzl. Le clocher est érigé en 1609.

L'église Saint-Grégoire, également construite au XVe siècle, abrite la tombe de l'architecte Max Fabiani.

« Maison du Karst »[modifier | modifier le code]

Le village abrite la « Maison du Karst » (Kraška Hiša), petit musée ethnologique logé dans une ancienne maison du type pièce à vivre sur rez-de-chaussée utilitaire, couverte d'un toit de lauses calcaires. Endommagée au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle avait été restaurée en 1973 par l'Institut pour la protection des monuments de Gorica. L'eau de pluie provenant des deux versants de toiture est récupérée par des gouttières en pierres taillées portées par des corbeaux avant d'être dirigée par un tuyau de descente dans une citerne (štirna en slovène local) communautaire contigüe. Celle-ci est coiffée d'une margelle en pierre sculptée[1].

Jardin Ferrari[modifier | modifier le code]

Le jardin Ferrari est réalisé par Max Fabiani à la demande du physicien Enrico Ferrari dans les années 1920.

Personnalités[modifier | modifier le code]

C'est le village natal de l'architecte-urbaniste Max Fabiani.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

45° 49′ N, 13° 51′ E