Œuvres hospitalières françaises de l'ordre de Malte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre de Malte.
Œuvres hospitalières françaises de l’ordre de Malte
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association caritative
But Solidarité, secours, santé, formation
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1927
Identité
Siège 42 rue des Volontaires, Paris
Président Yann Baggio
Vice-président Didier de Haut de Sigy
Dominique de La Rochefoucauld-Montbel
Guy-Raoul d’Harambure
Secrétaire général Olivier de Preville
Trésorier Guy-Raoul d’Harambure
Affiliation internationale Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte
Membres 10 000 réguliers
Site web www.ordredemaltefrance.org

Les œuvres hospitalières françaises de l’ordre de Malte (OHFOM) ou plus communément appelé ordre de Malte-France est l'organisme en France qui a pour objet de réaliser les projets, de gérer l'activité hospitalière et de promouvoir toutes les actions qui expriment les valeurs fondamentales de l'Ordre « Tuitio Fidei et Obsequium Pauperum » (protection de la foi et service des pauvres).

Création de l'OHFOM[modifier | modifier le code]

Les œuvres hospitalières françaises de l'ordre de Malte appelées « ordre de Malte-France » ont été fondées en 1927 par l'association française des membres de l'ordre souverain de Malte (1891), qui est la composante territoriale de l'Ordre en France. En France, l’ordre souverain de Malte n'est pas reconnu comme souverain et ne dispose pas à Paris d'un ambassadeur mais d'un « représentant officiel auprès de la France »[1]. Ce statut particulier lui a été accordé dans sa définition actuelle en 1991.

Reconnue d'utilité publique dès 1928[2] par le gouvernement français, l'ordre de Malte-France est très actif dans la lutte contre la lèpre, la précarité et dans les activités de secourisme et gère quinze établissements médico-sociaux dans les domaines du handicap, de l'autisme et des personnes âgées dépendantes. L'ordre de Malte France a reçu en 2007 le « grand prix humanitaire » de l'Institut de France[3].

Pour promouvoir son action auprès du public et lui permettre de faire appel au don en confiance, l'ordre de Malte-France (OHFOM), adhère au Comité de la Charte. En 2008, l'OHFOM a utilisé près de 39 millions d’euros[4] au titre de ses missions sociales en France et à l'étranger.

La fête de l'Ordre se déroule le jour de la Saint-Jean-Baptiste, c'est-à-dire le [5]. À cette occasion en France, les membres de l’Ordre se réunissent au château de Versailles[5] ; une messe solennelle est alors célébrée à la chapelle royale[6].

Hiérarchie de l’Ordre[modifier | modifier le code]

Les membres de l'Ordre sont divisés en différentes classes (membres ayant prononcé les vœux canoniques, membres ayant prononcé une promesse d'obéissance, membres ayant prononcé un engagement), elles-mêmes subdivisées en catégories, avec ou sans preuves de noblesse. Enfin dans une même classe existent des distinctions[7]

Activités de l’Ordre en France[modifier | modifier le code]

En voici quelques exemples non exhaustifs[8].

  • pour le respect du droit des étrangers en instance d'expulsion : l'Ordre assiste les étrangers en attente d'expulsion dans trois centres de rétention administrative (information sur les droits, interprétariat, assistance pour les recours devant le JLD, appel des décisions du JLD rejetant les recours, etc).
  • pour le droit à la santé : l'Ordre envoie chaque année, en Afrique, des tonnes de médicaments non utilisés (MNU) ainsi que du matériel et des médicaments neufs.
  • contre la lèpre : le programme de financement MALTATEP, de l'ordre de Malte France, finance la recherche afin de trouver des remèdes efficaces contre cette maladie.
  • pour la réinsertion sociale : les péniches Fleuron Saint-Jean et Fleuron Saint-Michel, appartenant à l'Ordre, servent de lieu d'accueil et d'hébergement aux hommes sans abri leur permettant de chercher un emploi ou, tout simplement, un logement. De plus, l'ordre de Malte, lors de l'annuelle « opération Carême », invite les enfants des établissements privés d'enseignement catholique à participer à une collecte de denrées destinées au profit des plus faibles.
  • pour le secours aux pèlerins : fidèle à ses origines, l'ordre de Malte participe au SAMU social et Samu médicalisé dans de nombreuses villes dont Paris et à certains dispositifs de sécurité civile tel que ce fut le cas lors de la visite du pape Benoît XVI en France (à Paris et à Lourdes), du 13 au 15 septembre 2008. La mission des trois cents bénévoles concernés était ainsi d'accompagner, de soigner et de secourir les 270 000 pèlerins.
  • pour la sécurité civile : reconnue comme association agréée à l'échelle nationale pour assurer des postes de secours et dispenser des formations au secourisme, les 1200 secouristes réalisent chaque année de nombreux postes de secours, réalisent de nombreuses garde auprès de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris et du Service d'aide médicale urgente, ils ont également été présents lors des attentats de Charlie Hebdo, du Bataclan ou encore de Nice.

L'ordre de Malte-France gère seize établissements médico-sociaux en France dans les domaines du handicap, de l'autisme et des personnes âgées dépendantes ainsi qu'une dizaine d'établissements sanitaires en Afrique et au Moyen-Orient dont l'hôpital de la sainte famille à Bethléem sans compter son assistance à 120 dispensaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Relations diplomatiques sur le site de l'ordre de Malte.
  2. OHFOM reconnu d'utilité publique en 1928
  3. « grand prix humanitaire 2007 de l'Institut de France
  4. Hospitaliers no 128 d'octobre 2008, (ISSN 0151-0983)
  5. a et b « fête nationale » de l'Ordre
  6. Michel Henry, Les ordres militaires en Lorraine. Éditions Serpenoise, 2006. page 8. (ISBN 2-87692-706-3)
  7. p. 285 de Histoire de l'ordre de Malte, par Bertrand Galimard Flavigny, Perrin, Paris, 2006, (ISBN 2-262-02115-5)
  8. Hospitaliers no 129 de décembre 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

  • Patrick Levaye, Géopolitique du Catholicisme (Éditions Ellipses, 2007) (ISBN 9782729835231)

Liens externes[modifier | modifier le code]