Œnopide de Chios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Œnopide de Chios (milieu du Ve siècle av. J.-C.) était un mathématicien et astronome grec.

Ses travaux concernent : Le mouvement propre du Soleil et L’obliquité de l’Écliptique.

D’après Eudème de Rhodes, lui-même cité par Théon de Smyrne (par l'intermédiaire de Dercyllides (en)) :

« Eudème dans ses livres Sur l’astronomie raconte qu’Œnopide a trouvé le premier l’obliquité du zodiaque et reconnu l’existence de la grande année : d’après lui, Thalès a fait voir que les éclipses de soleil et les retours de cet astre aux solstices n’arrivent pas toujours après le même temps ; Anaximandre prétend que la terre est suspendue dans l’espace et se meut autour du centre du monde ; Anaximène a montré que la lune reçoit la lumière du soleil et de quelle manière elle s’éclipse. D’autres ont ajouté de nouvelles découvertes à celles-là : que les étoiles se meuvent autour de l’axe immobile qui passe par les pôles, que les planètes se meuvent autour de l’axe perpendiculaire au zodiaque ; et que l’axe des étoiles et celui des planètes s’écartent l’un de l’autre, du côté du pentédécagone, et par conséquent d’un angle de 24 degrés. »

— Des connaissances mathématiques utiles pour la lecture de Platon, L.III, XL.

Contributions[modifier | modifier le code]

  • Il fixe l' obliquité de l'écliptique à 24°, valeur qui sera conservée pendant plusieurs siècles dans l'Antiquité[1] ;
  • on lui attribue la construction de la médiatrice d'un segment comme droite joignant les points d'intersection de deux cercles de même rayon centrés sur les extrémités de ce segment.
Article détaillé : Médiatrice.
Médiatrice
Report d'angle

Report d'un angle[modifier | modifier le code]

Eudème, cité par Proclus, attribuait à Œnopide de Chios, la découverte du problème relatif à la proposition 23 du livre I d'Euclide :

« Sur une droite donnée, et en un point donné sur cette droite, construire un angle égal à un angle donné. »

(Histoire des mathématiques - Colette - 1973).

Pour reporter l'angle de O en I, avec la règle et le compas, tracer deux cercles de même rayon centrés en O et I, tracer les points A et B intersection des côtés de l'angle avec le cercle de centre O, choisir un point C sur le cercle de centre I, et reporter la longueur AB en traçant un troisième cercle de centre C qui coupe le deuxième cercle en D (et en un autre point).

L'angle est égal à l'angle .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Mathématiques grecques

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. Szabo - E. Maula, Les débuts de l'astronomie, de la géographie et de la trigonométrie chez lzs Grecs, Paris, J. Vrin, coll. « L'histoire des sciences, textes et études », (ISBN 2-7116-0911-1), p. 164-165.