Œil magique (électronique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Œil magique.
Effet lumineux.
Le tube EM84.
Le tube EM4
Œil cathodique AME RR10B
image illustrant l’électronique
Cet article est une ébauche concernant l’électronique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'expression œil magique désigne communément, jusqu'aux années 1950, l'indicateur visuel d'accord et de qualité de réception sur les postes de réception radiophonique à lampes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Œil magique (en vert vif) d'un poste radio Mission Bell Model 410 (1939).

En 1932, l'ingénieur américain Allen B. DuMont invente ce tube à lampe très particulier[1], indicateur visuel d'accord et de qualité de réception destiné aux postes radio, et ancêtre du VU-mètre équipant les magnétophones. En cette fin des années 1930, la fabrication de galvanomètres est encore onéreuse en main d’œuvre, de sorte que cet « œil magique » offre aux fabricants une alternative rentable et un moyen d'équiper leurs postes radio d'un indicateur jusque-là réservé aux appareils haut-de-gamme. L'accueil du public est enthousiaste : ce composant électronique semble doter la machine d’une vie intérieure. DuMont publiera une description de son information l’année suivante[2]. Il revendra ses droits à RCA pour 20 000 $ afin de pouvoir investir dans de nouveaux projets.

Modèles des tubes[modifier | modifier le code]

  • EM84 et EM81, culot NOVAL, marque RTC
  • MAZDA type 6G5, couleur verte, culot A6 (6 broches USA)
  • 6AB5, 6E5, 6N5, 6T5, 6U5, culot A6 (6 broches USA)
  • 6AF7, 6AF7G de couleur verte, culot OCTAL
  • MINIWATT type EM1, couleur verte, culot Transcontinental
  • EM3, EMF1, culot Transcontinental
  • EM4 TELAM, couleur bleue, culot Transcontinental
  • EM34, culot OCTAL
  • EM35, Telefunken
  • EM800, couleur vert clair, culot MINIWATT

Notes[modifier | modifier le code]

  1. David Weinstein, The Forgotten Network: DuMont and the Birth of American Television. Temple University Press, 2006, p.11
  2. J. E. Brittain, « Allen B. Dumont: A Pioneer In Electronic Instruments, Radio and Television », Proceedings of the IEEE,‎ , p. 2081–2082 (DOI 10.1109/JPROC.1997.650186, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]