Œil (typographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Œil (homonymie).
Caractère mobile en plomb et caractère imprimé. L’œil du caractère mobile est sa partie saillante, correspondant à son image imprimée.

L’œil (pluriel : œils), en imprimerie typographique — c’est-à-dire utilisant des blocs en relief (généralement en plomb) appelés caractères mobiles —, est la partie saillante d'un caractère mobile qui reçoit l’encre et laisse son empreinte sur le support à imprimer. L’œil est donc la partie du caractère mobile qui représente visuellement le caractère imprimé. Par extension, les imprimeurs ont également appelé œil ce caractère imprimé, et ont ensuite conservé l’usage de ce terme pour désigner la représentation d’un caractère (au sens, cette fois, d’unité d’information d’un texte) dans des documents numériques. Dans ce nouveau cadre, on préfère généralement parler de glyphe d’un caractère[1]. Alors qu’un caractère mobile a un œil unique, un caractère au sens abstrait peut avoir de nombreux glyphes.

On parle parfois de la hauteur d’œil d’un caractère pour désigner la hauteur de son glyphe. À ne pas confondre avec la hauteur d’x d’une fonte de caractères qui est la hauteur d’œil du caractère x.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Théotiste Lefevre, Guide pratique du compositeur et de l’imprimeur typographes, Librairie de Firmin-Didot et Cie, 1883, (ISBN 2-7384-6919-1).

Références[modifier | modifier le code]