Ōkuma Shigenobu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ōkuma Shigenobu est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Ōkuma, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shigenobou.

Ōkuma Shigenobu
Illustration.
Fonctions
Premier ministre du Japon
Monarque Mutsuhito
Prédécesseur Itō Hirobumi
Successeur Yamagata Aritomo
Monarque Yoshihito
Prédécesseur Yamamoto Gonnohyōe
Successeur Terauchi Masatake
Biographie
Nom de naissance 大隈重信
(Ōkuma Shigenobu)
Date de naissance
Lieu de naissance Hachitarō, Saga (Japon)
Date de décès
Nationalité japonaise

Signature de Ōkuma Shigenobu

Ōkuma Shigenobu
Premier ministre du Japon

Ōkuma Shigenobu ( - ) est un homme d'État japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père était officier dans l'armée, originaire de l'ancien domaine féodal de Saga (actuelle préfecture du même nom). Ōkuma Shigenobu étudia la littérature chinoise dans son enfance. Il apprit aussi l'anglais et le néerlandais.

Il est le 8e premier ministre du Japon entre le et le , et le 17e premier ministre entre le et le .

Activité en tant que Premier ministre[modifier | modifier le code]

Il est le premier chef de gouvernement japonais à n'être pas issu de l'un des deux grands domaines du hambatsu, ceux de Chōshū et de Satsuma qui dominent la vie politique, administrative et militaire du Japon depuis le début de l'ère Meiji. Il s'oppose tout particulièrement d'abord au gouvernement du hambatsu et des genrō (notamment à Hirobumi Itō, durant l'ère Meiji), puis aux militaires de la gunbatsu au début de l'ère Taishō, et milite pour l'avènement d'une démocratie parlementaire. Partisans d'un rapprochement avec le Royaume-Uni, il fait entrer son pays dans la Première Guerre mondiale aux côtés de la Triple-Entente contre l'Empire allemand et la Triplice.

Il fonda la prestigieuse université Waseda en 1882, à laquelle il se consacra quand il n'était pas Premier ministre, jusqu'à sa mort.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Beasley, W.G. (1963). The Making of Modern Japan. London: Weidenfeld and Nicolson.
  • Borton, Hugh (1955). Japan's Modern Century. New York: The Ronald Press Company.
  • Idditti, Smimasa. Life of Marquis Shigenobu Okuma: A Maker of New Japan. Kegan Paul International Ltd. (2006). (ISBN 0-7103-1186-9)
  • Idditti, Junesay. Marquis Shigenobu Okuma - A Biographical Study in the Rise of Democratic Japan. Hokuseido Press (1956). ASIN: B000IPQ4VQ
  • Lebra-Chapman, Joyce. Okuma Shigenobu: statesman of Meiji Japan. Australian National University Press (1973). (ISBN 0-7081-0400-2)
  • Oka Yoshitake, et al. Five Political Leaders of Modern Japan: Ito Hirobumi, Okuma Shigenobu, Hara Takashi, Inukai Tsuyoshi, and Saionji Kimmochi. University of Tokyo Press (1984). (ISBN 0-86008-379-9)
  • Tokugawa Munefusa (2005). Tokugawa yonhyakunen no naisho-banashi: raibaru bushō-hen Tokyo: Bungei-shunju
  • Brownas, Sidney DeVere. Nagasaki in the Meiji Restoration: Choshu Loyalists and British Arms Merchants. http://www.uwosh.edu/home_pages/faculty_staff/earns/meiji.html Consulté le 7 août 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :