Ōgure Ito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ōgure Ito
Description de cette image, également commentée ci-après
Ōgure Ito à la Japan Expo en 2008

大暮・維人

Alias
Oh! Great
Naissance (46 ans)
Hyūga, Japon[1].
Nationalité japonaise
Profession
Auteur
Langue d’écriture Japonais
Genres
Action, Fantastique, Aventure, Sport
Éditeur associé

Œuvres principales

Première œuvre : September Kiss

Autres ouvrages :

Ito Ōgure (大暮・維人, Ōgure Ito?, plus connu sous le pseudonyme « Oh! Great ») est un dessinateur de manga japonais. Il est né le à Hyūga dans la Préfecture de Miyazaki, au Japon.

Plusieurs de ses œuvres ont été adaptées en série d'animation, dont Enfer et Paradis et Air Gear.

Pseudonyme[modifier | modifier le code]

Au Japon, le nom se plaçant avant le prénom, Ito Ōgure donne donc Ōgure Ito. Or la phrase Oh! Great prononcée par un Japonais donne Ō gurēto. Ei étant à peu près équivalent à ē en japonais, l'identité du mangaka se prononce donc presque parfaitement comme la phrase, à une pause près.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ōgure Ito ne se destine pas au départ à une carrière de mangaka. Simple salarié à 22 ans, sa passion pour le pachinko le couvre de dettes. Il envoie alors une nouvelle de quelques planches, September Kiss, à un concours organisé par le magazine Hot Milk en 1993. Il ne gagne pas le concours mais est lauréat, ce qui lui permet de remporter la somme de 100 000 yens (environ 700 euros).

Peu après, il démissionne de son travail et se consacre entièrement au manga. Il dessine alors essentiellement des mangas ecchi dans des magazines pour adultes. Ses titres érotiques les plus connus sont Angel Room, 5-Five et Junk Story[A 1].

À la recherche de son public, il publie sa première série non érotique, Burn Up W, issue de la série d'animation Burn Up. Mais le magazine de pré-publication Shōnen Captain disparait et la série est interrompue.

Il s'essaye alors dans de nombreux genres comme le seinen avec Enfer et Paradis (天上天下, Tenjō Tenge?) ou encore le shōnen avec Air Gear (エアギア?). Ses deux œuvres ont d'ailleurs été adaptées en anime, et la deuxième lui a permis de recevoir en 2006 le Prix du manga de son éditeur Kōdansha, catégorie Shōnen[2].

Style[modifier | modifier le code]

La qualité principale de cet auteur reste la précision graphique ; le design des personnages est très soigné. Ils sont tous dotés d'une plastique très aguichante et sensuelle. Mais l'auteur va plus loin, il soigne également le style vestimentaire de ses personnages et on voit qu'il s'inspire de la mode urbaine, au look jeune et dynamique[A 2].

Notons aussi que son style dépasse le cadre des genres qu'il choisit par la présence d'une violence physique recherchée par les protagonistes. Sans que la violence morale soit en reste. Seule l'amitié reste une valeur sûre. En somme on est loin du cadre idéal des mangas classiques et on voit bien l'effort d'une représentation et d'une évolution de ses personnages dans un univers crédible[A 3].

La mise en scène est également remarquable par son dynamisme parfois difficile à saisir mais qui plonge le lecteur dans l'action ; l'immersion se fait naturellement[A 4].

L'auteur ne passe pas de message particulier dans ses histoires, mais propose des individus non manichéens ayant leur propre morale[A 5]. Les filles ont une place privilégiée ; sages et posées, elles « encadrent » les personnages masculins[A 6].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Participation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://manganime.net/people:oh-great
  2. Archive des récompenses du prix du manga sur le site officiel : (ja) « 過去の受賞者一覧:講談社漫画賞:講談社「おもしろくて、ためになる」出版を », sur Kodansha
  3. « OH ! Great adapte Bakemonogatari en manga, 02 Mars 2018 », manga-news.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)

Dossier AnimeLand[modifier | modifier le code]

  1. « Que les fans appellent « les trois trésors divins » en référence aux artefacts impériaux que sont le miroir, le sabre et les perles », p. 24
  2. « […] chaque personnage a un caractère de pin-up. », p. 25
  3. « Le Japon d'Oh!Great n'est pas l'image de bonheur et de loyauté que nous donnent ses confrères. », p. 25
  4. « […] des envolées graphiques d'Air Gear où se sont des graffitis qui accompagnent les rollers dans l'air. », p. 25
  5. « […] Il n'y a pas de bien ou de mal. », p. 25
  6. « Les héroïnes […] ont toujours un rôle important et sont là pour freiner la bêtise des hommes. », p. 25

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en + de + fr + ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi », , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 128-131
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)
  • Steve Naumann, « Oh!Great 大暮維人 », AnimeLand, Paris, Anime Manga Presse, no 137,‎ , p. 24-25 (ISSN 1148-0807)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]