Łukasz Górnicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Łukasz Górnicki
Image dans Infobox.
Fonctions
Secrétaire du roi à la Cour de Pologne (d)
Staroste de Tykocin (d)
Staroste de Wasilkow (d)
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Famille
Górnicki-Ogończyk (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Œuvres principales
Courtisan polonais (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Oswiecim tablica L.Gornicki.jpg
plaque commémorative

Łukasz Górnicki armoiries Ogończyk (né en 1527 à Oświęcim et mort le à Lipniki, près de Tykocin) est un poète, écrivain, traducteur, humaniste et homme politique polonais. Secrétaire et chancelier du roi de Pologne Zygmunt II August, ami du poète Jan Kochanowski, il a été le premier à formuler une théorie globale sur la culture de la langue qu'il exposa en grande partie dans son œuvre Dworzanin polski (Courtisant polonais, 1566).

Biographie[modifier | modifier le code]

Łukasz Górnicki, fils de Maciej Góra et Anna Gąsiorek, est issue de la famille bourgeoise. En 1545, grâce à son oncle et poète lui-même Stanisław Gąsiorek (pl), Górnicki entre au service de l’évêque Samuel Maciejowski (pl), chancelier du roi de Pologne Zygmunt I. Górnicki étudie à l'Université Jagiellonne de Cracovie, puis à Padoue en Italie. À son retour, il devient secrétaire, bibliothécaire et diplomate à la cour du roi Zygmunt II August. Pour ses services rendus à la couronne polonaise, il est anobli par le roi en 1561 et obtient plusieurs domaines dont Tykocin dont il assume la gestion après l’extinction de la vieille maison des Gasztołd[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Łukasz Górnicki, auteur de nombreux travaux politiques, historiques et poétiques, est le plus connu pour deux traités politiques et l'histoire de la Pologne, tous publiés après sa mort[2] :

  • Rozmowa Polaka z Włochem o wolnościach i prawach polskich (Une conversation entre un Polonais et un Italien sur les libertés et les lois polonaises, 1616),
  • Droga do zupełnej wolności (Le chemin vers la liberté absolue, 1650)
  • Dzieje w Koronie polskiej 1538 - 1572 (l'Histoire de la Couronne polonaise 1538 - 1572, 1637)

Cependant l'œuvre qui l'a rendu célèbre encore de son vivant est Dworzanin Polski (Courtisant polonais, 1566) Il est la réponse de Górnicki au Cortegiano de Baldassare Castiglione.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jakub Zdzisław Lichański, Łukasz Górnicki Sarmacki Castiglione, DiG, Warszawa, 1998
  • Jakub Zdzisław Lichański, Łukasz Górnicki, Wojewódzka Biblioteka Publiczna im. Łukasza Górnickiego, Białystok, 1986
  • E.Kotarski, Pisma publicystyczne Łukasza Górnickiego, w tegoż: Dziedzictwo i tradycja. Szkice o literaturze staropolskiej, Gdańsk 1990.
  • Łukasz Górnicki i jego czasy, pod red. B. Noworolskiej i W. Steca, Białystok 1993.
  • Raphaël Löwenfeld : Łukasz Górnicki. Sein Leben und seine Werke. Ein Beitrag zur Geschichte des Humanismus in Polen (Łukasz Górnicki. Sa vie et son œuvre. Une contribution à l'histoire de l'humanisme en Pologne), Éd. Wilhelm Koebner, Breslau, 1884.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]