Đào Sĩ Chu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Đào Sĩ Chu
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Viêt NamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Đào Sĩ Chu[1] (1911 – 1974) était un peintre renommé de la peinture contemporaine du Việt Nam.

Introduction[modifier | modifier le code]

Đào Sĩ Chu est né le à Hà Nội (protectorat français du Tonkin, Indochine française), d’une famille d'intellectuels. Son père, Đào Huống Mai[2], était un industriel et sa sœur aînée Vân Đài, une poétesse réputée. Après avoir passé ses examens secondaires du lycée Albert-Sarraut, il est envoyé à la faculté de pharmacie de l’université de Toulouse, puis vers 1939, il reçoit le diplôme de pharmacien de première classe. Sa profession lui a permis de pratiquer la peinture qu’il désirait depuis longtemps. Ses premières leçons lui ont été données par les peintres Trần Bình Lộc, Lê Phổ, Tô Ngọc Vân... qui étaient des disciples de l’École des beaux-arts de l’Indochine (EBAI).

Résolu d’être artiste peintre[modifier | modifier le code]

Đào Sĩ Chu visite la France entre 1949 – 1951. Il resta à Paris pour approfondir ses études de peinture dans un atelier professionnel. Vers 1951, une exposition des peintures de Đào Sĩ Chu et de son collègue Lê Bá Đảng (plus tard renommé) est inaugurée à la galerie Vibaud. Ses premiers tableaux reçoivent des critiques favorables des magazines comme Les Ponts des Arts ou Le Cri de Paris, tant sur la composition des couleurs que le talent des portraits.

Mme Đào Sĩ Chu Photo from the original painting of family's collection.JPG


Encouragé par ce succès, il expose ses peintures successivement au Grand Palais et Salon des indépendants dont il était membre de la Société des artistes indépendants[3].

De retour au Việt Nam, Đào Sĩ Chu participe souvent à des expositions organisées à l’Opéra de la ville Hà Nội et en plus, il monte une galerie privée nommée « Liên Hương » pour exposer les tableaux de ses collègues: un lieu de rendez-vous des artistes et des intellectuels de Hà Nội. De plus, il était un compositeur ayant des contrats avec Pathé - Marconi pour les disques des chansons patriotiques et romantiques[4].

Jeune fille et bouquet de fleurs

Passionné et dévoué aux beaux-arts[modifier | modifier le code]

Médaille d’or de l’exposition de Sàigòn en 1955. Vers 1957, il est nommé Président du Comité d'une Conférence Nationale Culturelle[5].

Đào Sĩ Chu a décrit, au cours d'un long discours[6] sur le développement des prochains programmes culturels comme L’Exposition du Printemps en 1958 et L’Exposition Internationale des Beaux – Arts de Sàigòn en 1962[7] dont il était Délégué et Secrétaire Général.

Bien qu'il était influencé par la tradition des maîtres de l’EBAI[8], à chaque exposition, étant membre du jury, il encourageait les peintres jeunes selon sa conception libérale ci-dessous[9] :

“ L’Art c’est une Création, bien qu'il subsiste encore des écoles Réalistes et Impressionnistes, je pensais que l’Art dans un futur proche serait le cubisme, non–figuratif et abstrait. Franchement, même dans les recherches, je poursuivais ma peinture mixte du réalisme et impressionnisme. Je préférais la peinture à huile car seules les touches de la peinture à huile peuvent montrer l’âme du peintre et cette qualité était reconnue internationalement”[10].

Dans les années de 1960 - 1970, il écrivait des essais sur la peinture chinoise, peinture japonaise, recherches des médicaments traditionnels par des méthodes expérimentales, le Yi King... pour les magazines mensuels de Bách Khoa, Phương Đông[11]... Professeur de l'École supérieure des beaux arts de Gia Định et vers 1972, Professeur et Conseiller de l’Université catholique Minh Đức, faculté des sciences humaines et beaux-arts.

Jeune fille souriante

Il décédait le (Giáp Dần, année du Tigre).

Après l’année 1975[modifier | modifier le code]

Ses disciplines des beaux-arts étaient critiquées par Nguyễn Phi Hoanh (1904 – 2001), peintre diplômé de l’École des beaux-arts de Toulouse, auteur du livre: Mȳ Thuật Việt Nam, Chapitre XI, pages 274 -277, publié par la Maison d'édition de HôChiMinhville (Nhà Xuất Bản Thành Phố Hồ Chí Minh) en [12].

Seulement à la fin des années 1990, le nom Đào Sĩ Chu était cité parmi les maîtres de la peinture contemporaine du Việt Nam dans les deux expositions des deux collectionneurs privés Trương Văn Ý (05/1992) et Bùi Quốc Chí – Collection de Đức Minh (1998)[13].

Ensuite, dans une vente aux enchères de Sotheby’s Singapore en , apparaissait un tableau de Đào Sĩ Chu Jeune fille donnant à manger aux poules (c’était un des derniers peinte au début de 1974)[14] et en France, octobre, 2009, une vente aux enchères de son tableau Jeune femme pensive peinte en 1962[15].

Vers 2011, au Musée des beaux-arts du Viêt Nam, parmi les 400 peintures à l'huile, il y a une trentaine des tableaux exécutés avant l'année 1945 par les maîtres de la peinture contemporaine du Việt Nam comme Lê Huy Miến, Trần Vǎn Cẩn, Tô Ngọc, Bùi Xuân Phái... et neuf tableaux de Đào Sĩ Chu qui n'ont pas de dates et sont classifiés aussi à la liste de la peinture contemporaine[16].

Aujourd’hui, on peut voir un petit tableau de Đào Sĩ Chu au Musée des beaux-arts de Saigon[17],[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. certains articles écrivaient Đào Sỹ Chu, nguyenquoctuan 54.blog spot.com/.../suu-tap-my-thuat-truoc-nam-1975.html
  2. certains articles écrivaient Đào Hương Mai
  3. catalogue de la 69e exposition, 1958 page D/65, 875-876
  4. interprètées par la chanteuse Hoàng Lan, disques CPT 8.807 - PA 2854 (Gió Thu & Cố Hương), CPT 8.808 - PA 2856 (Phụ Nữ Việt Nam & Trong Sương)...
  5. vietnamese aesthetics from 1925 onwards - The University of Sydney. http://hdl.handle.net/2123/633. Author, Boi Tran Huynh. Publisher, Sydney College of the Arts, University of Sydney, 2005. Length, 836 pages/Chapter 4, pages 196,200, 230, 231.
  6. Đào Sĩ Chu, 1957, Bàn Về Hội Họa Việt Nam (Essay on Vietnamese Painting) p. 152-173, published by Xã Hội Ấn Quán
  7. [1] First International Exhibition of Fine Arts of Saigon, p. 30 (1962)
  8. https://www.amazon.com/Cultures at war-Cultural/dp/0877277516 Tony Day, Maya H. T. Liem Cultures at War: The Cold War and Cultural Expression in Southeast Asia 2010 Page 88 "The established traditions of EBAI prevailed through the late 1950s to early 1960s... especially marked among those graduates who later formed the Society of Saigonese Young Artists.... who were deeply rooted traditionalists, included artists such as Tú Duyên, Nguyễn Anh, Nguyễn Siên, and Lưu Đình Khải, as well as graduates from France like Nguyễn Khoa Toàn, Đào Sĩ Chu, Văn Đen, Nguyễn Sao and Trần Quang Hiếu, to mention a few.
  9. [2] Corinne de Ménonville, La peinture vietnamienne : une aventure entre tradition et modernité, 2003, « Dans le comité organisateur et les différentes commissions, on relèvera les noms d'artistes tels que Dao Si Chu, Thanh Le... Dao Si Chu, dans sa préface, fait une sorte de synthèse de l'histoire de l'art en montrant toute la difficulté d'être moderne ("Toutes les méthodes ou techniques de la peinture moderne ne sont pas franchement trouvées..) »
  10. Đào Sĩ Chu interviewed by Duy Thanh, Sáng Dội Miền Nam magazine, No1 (7), 1960, p. 5
  11. No 21 et 22, mars et avril, 1973, pages 257 - 262
  12. https://text.xemtailieu.com/...hoi-hoa-viet-nam Mỹ thuật Việt Nam - Nguyễn-Phi-Hoanh - Google Books, Chapter XI, p. 274-277
  13. Extraits du journal Tuổi Trẻ le 6 mai 1992 et le 10 mars 1998
  14. https://core.ac.uk/download/pdf/41229717.pdf Figure 33, page 231: Đào Sĩ Chu, Young Girl Feeding Chicken, 1974, oil, 45 x 38 cm, (Sotheby’s Catalogue April 2002). Robert Bezuijen owned the painting and released it for auction
  15. [3]artist/263153/.../jeune-femme-pensive
  16. Báo Nhân Dân - Nỗi lo tuổi thọ sơn dầu. 25 thg 6, 2011 - NDĐT- Bảo tàng Mỹ thuật Việt Nam (BTMTVN) thành lập từ năm 1966, trải qua... 20.000 hiện vật và tác phẩm mỹ thuật giá trị trải dài từ cổ đại đến hiện đại...; ngoài ra có chín bức tranh của hoạ sĩ Đào Sĩ Chu không ghi năm sáng tác cụ thể cũng được xếp vào danh sách tranh cận đại.
  17. [4]les-peintures-a-lhuile-du-musee-des-beaux-arts-de-ho-chi-minh-ville/122909.html
  18. [5]Paysage de Đào Sĩ Chu - Musée des beaux-arts de Hôchiminhville

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :