Ö till ö

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ö till ö
Description de l'image OOswimrunSeries-Logo-Left.png.
Généralités
Sport SwimrunVoir et modifier les données sur Wikidata
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) Swimrun AG
Édition 13e (en 2018)
Catégorie International
Périodicité Annuelle (septembre)
Statut des participants Amateur et professionnel
Distance pictogramme d'un nageur 10 km
pictogramme d'un coureur à pied 65 km
Site web officiel http://otilloswimrun.se

Palmarès
Tenant du titre masculin Drapeau : Suède Fredrik Axegård et Axel Flores
féminin Drapeau : Suède Kristin Larsson et Annika Ericsson
(x) Drapeau : Suède Martin Flinta et Drapeau : République tchèque Helena Erbenova Karaskova

Ö till ö ou ÖTILLÖ (en français « d'île en île ») est le nom de la première compétition de swimrun. Créée en 2006, elle se déroule au début du mois de septembre dans les îles au large de Stockholm en Suède. La course se court par équipes de deux. Elle relie l'île de Sandhamn à celle d'Utö à l'issue d'un parcours de 75 km, composé d'une dizaine de kilomètres de nage en eau libre et de 60 km de course à pied hors route. Le nom d'ÖTILLÖ est egalement celui d'un circuit de compétitions de swimrun qui permet un accès qualificatif à cette compétition première à laquelle les organisateurs donnent le nom de « championnat du monde de swimrun ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Sandhamns hotel

L'origine de la course revient à Andréa Malm, propriétaire de l'Utö Värdshus et son ami Jane Lindberg ainsi que deux de ses collaborateurs, les frères Jesper et Mats Andersson qui terminent une nuit dans un bar sur Utö en 2002 et se lance un défi original. Celui-ci consiste à rallier l’hôtel à Sandhamn , les derniers arrivants ayant à régler l'addition des diners et boissons consommés par tous les membres du défi[1]. La course entre les deux équipes démarrent le lendemain matin avec pour unique obligation de passer dans trois restaurants différents situés sur les iles entre le départ et l'arrivée. Ces « quatre originaux » sont considérés comme les inventeurs de la course. Ils accomplissent cette première difficilement et après plus de 24 heures d'effort, rallient le point d'arrivée fixé. Ils réalisent de nouveau ce défi et cette performance l'année suivante[2],[1].

En 2006, ils rencontrent les organisateurs d’événement Michaël Lemmel et Mats Skott qui leur propose d'organiser leu « défi fou » comme une épreuve sportive qui reprend le parcours de leur course et à laquelle il donne le nom de « ÖTILLÖ » (île en île). Celle-ci consiste à parcourir un distance de 75 km en traversant 26 iles au travers d'un parcours de 10 km de natation et de 65 km de course à pied alterné plusieurs fois et par équipe de deux. Lors de la première édition onze équipes prennent le départ et deux seulement terminent dans les délais impartis[3],[1].

10 ans plus tard, en 2016, la 11e édition de ce championnat du monde voit l'ensemble des records de l'épreuve battu par les équipes en lices pour le titre et la victoire. 238 équipes hommes, femmes et mixtes sont engagées et représentent 20 nationalités différentes. La paire homme, les Suédois Lelle Moberg et Daniel Hansson, vainqueur de l’édition, établit un record en dessous de la barre des huit heures de course, première réalisation du genre sur l'épreuve historique[4]. Le record masculin est abaissé à h 58 min 6 s en 2017 par les Suédois Jesper Svensson et Daniel Hansson. Lors de l'édition 2018, les records des trois catégories sont battus avec l'aide d'une météo clémente.

Parcours[modifier | modifier le code]

Utö Värdshus

Le départ de la course se situe devant le Seglarhotel sur Sandhamn et se termine devant l'Utö Värdshus sur Utö. Elle traverse 26 îles de l'archipel de Stockholm et notamment les grandes îles de Runmarö, Nämdö et Ornö (en)[5]. Le parcours représente une longueur totale de 75 km réparti en 10 km de natation en eau libre et de 65 km de course à pied qui prennent la forme d'un trail. Il se décompose en cinquante transitions à effectuer entre natation et course à pied. Les parties en natation sont comprises entre 100 et 1 780 mètres de long, les parties en trail font entre 70 et 19 700 mètres[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

L'épreuve se courant par équipes de deux il n'existe pas de palmarès individuel[7]. Les équipes féminines et mixtes participent depuis 2009.

Palmarès par équipes
Année Hommes Temps Femmes Temps Mixte Temps
2006 Drapeau : Suède Petri Forsman
Drapeau : Suède Ville Niemelä
12 h
2007 Drapeau : Suède Martin Flinta
Drapeau : Suède Ted Ås
?
2008 Drapeau : Suède Jonas Colting
Drapeau : Suède Pasi Salonen
10 h 14
2009 Drapeau : Suède Jonas Colting
Drapeau : Suède Martin Flinta
h 53 min 5 s Drapeau : Suède Åsa Annerstedt
Drapeau : Suède Annie Gustafsson
11 h 9 min 36 s Drapeau : Finlande Mikko Kolehmainen
Drapeau : Suède Ingrid Stengård
11 h 6 min 16 s
2010 Drapeau : Suède Jonas Colting
Drapeau : Canada Gordo Byrn
h 9 min 15 s Drapeau : Suède Åsa Annerstedt
Drapeau : Suède Annie Gustafsson
11 h 15 min 42 s Drapeau : Suède Johan Nyqvist
Drapeau : Suède Rebecca Nordholm
11 h 32 min 29 s
2011 Drapeau : Suède Björn Englund
Drapeau : Finlande Antti Antonov
h 7 min 24 s Drapeau : Suède Annika Åström
Drapeau : Suède Karin Edvinsson
12 h 28 min 1 s Drapeau : Suède Joakim Axelsson
Drapeau : Suède Åsa Annerstedt
11 h 10 min 18 s
2012 Drapeau : Suède Magnus Olander
Drapeau : Suède Lennart Moberg
h 11 min 58 s Drapeau : Suède Helena Lindahl
Drapeau : Suède Linda Sernfalk
13 h 47 min 42 s Drapeau : Suède Fredrik Åström
Drapeau : Suède Annika Åström
11 h 16 min 36 s
2013[8] Drapeau : Suède Björn Englund
Drapeau : Canada Paul Krochak
h 35 min 0 s Drapeau : Suède Bibben Nordblom
Drapeau : Suède Charlotta Nilsson
10 h 54 min 59 s Drapeau : Suède Fredrik Selmerde
Drapeau : Suède Annika Ericsson
10 h 33 min 48 s
2014 Drapeau : Suède Lelle Moberg
Drapeau : Suède Daniel Hansson
h 16 min 12 s Drapeau : Suède Bibben Nordblom
Drapeau : Suède Charlotta Nilsson
10 h 26 min 31 s Drapeau : Suède Jonas Udehn
Drapeau : Suède Ulrika Eriksson
h 52 min 11 s
2015 Drapeau : Suède Björn Englund
Drapeau : Canada Paul Krochak
h 29 min 11 s Drapeau : Suède Annika Ericsson
Drapeau : Suède Maya Tesch
10 h 30 min 36 s Drapeau : Suède Staffan Björklund
Drapeau : Suède Marika Wagner
h 55 min 39 s
2016 Drapeau : Suède Lelle Moberg
Drapeau : Suède Daniel Hansson
h 59 min 4 s Drapeau : Suède Kristin Larsson
Drapeau : Suède Annika Ericsson
h 32 min 3 s Drapeau : Australie Adriel Young
Drapeau : Suède Eva Nyström
h 49 min 58 s
2017 Drapeau : Suède Jesper Svensson
Drapeau : Suède Daniel Hansson
h 58 min 6 s Drapeau : Suède Kristin Larsson
Drapeau : Suède Annika Ericsson
10 h 3 min 32 s Drapeau : Australie Adriel Young
Drapeau : Suède Eva Nyström
h 1 min 31 s
2018 Drapeau : Suède Fredrik Axegård
Drapeau : Suède Alex Flores
h 39 min 25 s Drapeau : Suède Kristin Larsson
Drapeau : Suède Annika Ericsson
h 56 min 26 s Drapeau : Suède Martin Flinta
Drapeau : République tchèque Héléna Erbenová Karaskova
h 16 min 15 s

     Record de l'épreuve

Circuit ÖTILLÖ[modifier | modifier le code]

Critères qualificatifs[modifier | modifier le code]

Avec le développement dans le monde de cette pratique, l’accès à cette compétition qualifiée par les organisateurs de « championnat du monde de swimrun » nécessite une qualification préalable. Cette qualification prend plusieurs formes, qualification sur une course du circuit, qualification sur dossier et sur un système de points, tirage au sort ou encore invitation de l'organisation au regard du passé sportifs des athlètes[3].

Épreuves qualificatives[modifier | modifier le code]

Depuis 2018, les épreuves permettant une qualification pour la course originelle et faisant partie du ÖTILLÖ Swimrun World Series sont les suivantes:[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c FK, « on a testé le swimrun sur l'Ötillö Engadin 2016 », sur lequipe.fr, (consulté le 30 octobre 2016).
  2. (en) « About Ötillö », sur otilloswimrun.com (consulté le 18 octobre 2016).
  3. a et b « Plongez dans le Swimrun », Respirez Sport, no 1,‎ , p. 41 (lire en ligne).
  4. Jacvan et Greg Eloy, « Une pluie de record pour cette édition 2016 », Swimrun-magazin, no 4,‎ , p. 6 (lire en ligne).
  5. (en) « The course », sur otilloswimrun.com (consulté le 18 octobre 2016).
  6. (en) « Course records beaten and less than eight hours at ÖTILLÖ », sur otilloswimrun.com/ (consulté le 18 octobre 2016).
  7. (en) « Results », sur otilloswimrun.com (consulté le 29 mai 2017).
  8. http://otilloswimrun.com/races/otillo/results-2013/
  9. https://otilloswimrun.com/races/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]