Óscar Soliz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Soliz Villca est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Soliz ; le second, maternel, souvent omis, est Villca.
Óscar Soliz
Oscar Soliz Vilca (Bolivia).jpg
Photo officielle d'Óscar Soliz dans l'équipe Movistar Team America (saison 2013)
Informations
Nom de naissance
Óscar Soliz VillcaVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2010EBSA
2013-2014Movistar Team América
Équipes professionnelles
Principales victoires
Maillot Bolivia.png Champion de Bolivie sur route (2007, 2010, 2014, 2015 et 2016)
Maillot Bolivia.png Champion de Bolivie contre-la-montre (2007, 2008, 2010, 2011, 2012, 2014, 2015 et 2016)

Óscar Soliz Villca, né le à Villazón, est un coureur cycliste bolivien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a participé aux championnats du monde à Geelong en 2010.

En avril 2012, il gagne la Clásica Panavial en Équateur, grâce au contre-la-montre final. Sept jours plus tard, à Tarija il remporte son cinquième titre de champion national du contre-la-montre[1]. Le lendemain (le ), il n'obtient que la médaille de bronze de l'épreuve en ligne. Les locaux profitent de leur surnombre pour tenter de l'isoler. À la mi-course, il s'échappe avec deux Tarijeños Heriberto Acosta et son rival Horacio Gallardo. Ce dernier s'impose en les battant au sprint. Leur avance est telle que le quatrième finit à douze minutes et bon nombre d'engagés sont contraints à l'abandon, pour avoir pris un tour de retard[2].

Vainqueur sortant, il est l'instigateur d'une échappée décisive dans la première étape de la Clásica Internacional de Tulcán 2013. Parti en solitaire, il est rejoint par deux Équatoriens, son équipier Byron Guamá et Juan Carlos Pozo. Guamá leur faussera compagnie pour remporter l'étape, plus de six minutes devant le peloton[3]. Quatre jours plus tard, Guamá remporte l'épreuve devant ses deux compagnons d'échappée du premier jour, Soliz finissant deuxième[4].

À l'issue du Tour de Colombie, l'équipe Movistar n'engage plus d'équipe pendant quelques semaines. Óscar Soliz trouve, alors, refuge chez ses compatriotes de Pío Rico et s'impose dans la Vuelta a Cotagaita[5]. Mieux quinze jours plus tard, il domine totalement la première édition du Tour du sud de la Bolivie, épreuve de l'UCI America Tour 2013, où il s'impose dans les trois premières étapes et au classement général final[6].

Début 2015, il confie au site Revistamundociclistico qu'à tout juste trente ans, il est au meilleur moment de sa carrière et qu'il espère en profiter pour étoffer son palmarès durant la saison. En tant que leader de sa formation, il espère bien figurer au Tour de Colombie, objectif principal de son équipe et conserver son titre au Clásico RCN. Il souhaite également être protagoniste dans quelques courses du calendrier national colombien ainsi que dans des épreuves internationales. Son rêve serait de participer au Tour d'Italie ou au Tour d'Espagne, grâce au soutien de Movistar[7].

En novembre 2017, l'Union cycliste internationale notifie à Óscar Soliz un résultat analytique anormal au CERA, sur des échantillons prélevés lors du précédent Tour de Colombie. À la presse bolivienne, il confie assumer l'erreur d'avoir fait confiance à des tierces personnes. Il dédouane son équipe de toute responsabilité. Soliz dit se mettre à la disposition de l'UCI pour collaborer et qu'elle puisse réduire sa sanction au minimum[8]. En janvier 2018, Óscar Soliz est suspendu par la fédération internationale jusqu'au [9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
UCI America Tour 300e[10] 289e[11] 45e[12] 25e[13] 79e[14] 5e[15] 22e[16] 104e[17] 8e[18] 29e[19] 54e[20] 110e[21]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Oscar Soliz pentacampeón nacional de contrarreloj en Bolivia », sur www.biciciclismo.com (consulté le 29 avril 2012)
  2. (es) « Oscar Soliz en el podio del Campeonato Nacional de Ruta en Bolivia », sur loaizal59.wordpress.com (consulté le 30 avril 2012)
  3. (es) « Vuelta a Tulcán: Byron Guamá es el primer líder de la ronda ecuatoriana. Oscar Solíz es segundo », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 26 mai 2013)
  4. (es) « Vuelta a Tulcán: Barrida del Movistar Team América. Darwin Pantoja se queda con la última etapa. Byron Guamá con la general », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 26 mai 2013)
  5. (es) « Soliz ganó la vuelta a Cotagaita », sur www.eldiario.net, (consulté le 1er janvier 2014)
  6. (es) « Soliz consigue la Vuelta al Sur y un premio de 5.800 dólares », sur www.la-razon.com, (consulté le 10 février 2015)
  7. (es) « Oscar Soliz: “Mis objetivos en el 2015 son la Vuelta a Colombia y defender el título del Clásico RCN” », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 10 février 2015)
  8. (es) « “Reconozco mi error, por confiarme en terceras personas” Oscar Soliz », sur nuestrociclismo.com, (consulté le 4 décembre 2017)
  9. (es) « El boliviano Óscar Soliz, suspendido hasta 2021 », sur www.ciclismointernacional.com, (consulté le 11 janvier 2018)
  10. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  11. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  12. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  13. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  14. (en) « UCI America Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI America Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI America Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI America Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI America Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI America Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI America Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :