Îlot de Langerhans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Îlots de Langerhans)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Îlot (homonymie).
Un îlot de Langerhans

Les cellules des îlots de Langerhans [ ou îlots pancréatiques, (la) insulae pancreaticae (TA)] sont des cellules endocrines (produisant des hormones) du pancréas regroupées en petits amas (ou îlots) disséminés entre les acini séreux (cavités arrondies débouchant sur le canal pancréatique.)

Historique[modifier | modifier le code]

Ces îlots furent décrits en 1868 par le biologiste allemand Paul Langerhans (1847-1888). Ils furent nommés "îlots de Langerhans" en sont honneur par Édouard Laguesse, par ailleurs créateur du mot "endocrine".

Structure[modifier | modifier le code]

Les îlots de Langerhans représentent environ 1 à 2 % de la masse du pancréas, soit 1 à 1,5 gramme. Un adulte possède entre 750 000 et 1 500 000 îlots, la plupart situés à l'arrière du pancréas. D'une taille comprise entre 50 et 900 µm, l'îlot est ainsi constitué de quelques cellules pour les plus petits îlots, et d'environ 5 000 cellules pour les plus grands.

Les hormones produites par les îlots de Langerhans sont sécrétées directement dans la circulation sanguine par au moins quatre types de cellules :

  • l'insuline est produite par les cellules bêta (65-80 % des îlots ; situés au centre des îlots) ;
  • le glucagon est produit par les cellules alpha (15-20 % ; situés en périphérie des îlots) ;
  • la somatostatine est produite par les cellules delta (3-10 %) ;
  • le polypeptide pancréatique par les cellules F (ou PP) (1 %).

Les cellules insulaires peuvent s'influencer par une communication autocrine et paracrine. Ainsi, l'insuline peut-elle réguler sa propre biosynthèse, par l'intermédiaire de récepteurs à insuline sur la cellule bêta elle-même, mais aussi sur la biosynthèse des cellules insulaires voisines au sein de l'îlot.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Fossati, « Édouard Laguesse à Lille en 1893 crée le terme “endocrine” et ouvre l'ère de l'endocrinologie. Son modèle: l'îlot endocrine du pancréas et le diabète. », Histoire des sciences médicales, 2004, 38 (4), pp. 433-440, Texte intégral

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]