Îles de paix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une organisation non gouvernementale
Cet article est une ébauche concernant une organisation non gouvernementale.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Iles de Paix est une organisation non gouvernementale belge ayant pour vocation le développement, fondée par le dominicain belge Matisse Gilsoul, Prix Nobel de la paix en 1958. Son siège est à Huy.

Histoire[modifier | modifier le code]

« Iles de Paix » est le nom d'un projet caritatif qui fut fondé en 1962, trois années après qu'une première expérience de terrain eut permis de valider la pertinence de l'approche imaginée par Dominique Pire : prise en compte d'une interaction paix - développement, stratégie reposant sur le "self help", démarche s'appuyant sur la volonté et le vécu des populations, confortés par un accompagnement technique et méthodologique rigoureux.

L'ancrage sociétal d'Iles de Paix réside au départ dans l'adhésion qu'a suscité Dominique Pire à l'ensemble de ses initiatives socio-économiques (Service d'Entraide Familiale, Aide aux Personnes Déplacées, Iles de Paix) et éducatives (Université de Paix), en Europe et dans certains pays du Tiers-Monde.

Objectifs principaux[modifier | modifier le code]

La logique qui sous-tend la démarche d'Iles de Paix tient en cette formule désormais célèbre : Agir sans savoir est une imprudence, savoir sans agir est une lâcheté. Iles de Paix considère que chaque être humain est le moteur de sa destinée et le principal responsable de son développement. Iles de Paix souhaite permettre à des populations, tant du Sud que du Nord, dans le respect de leurs spécificités, de jouer un rôle actif et responsable dans l’amélioration des conditions de vie.

Pays d'activité[modifier | modifier le code]

Projets autonomes :

Projets en cours :

  • Burkina Faso : Yamba (2002), Diapangou (2004) et Tibga-Diabo-Baskouré-Gounghin (2014)
  • Bénin : Toucountouna (2000)et Matéri - Cobly - Boukoumbé (2014)
  • Mali : Bénéna (2007) et Fangasso (2008)
  • Pérou: Molino (2008), Santa Maria del Valle (2009) et Umari (2012)

Archives[modifier | modifier le code]

Environ 40 mètres linéaires d’archives du Père Dominique Pire, des années 1930 à 1970, sont conservées aux Archives de l’État à Namur. La déclaration de don des archives du Père Dominique Pire aux Archives de l’État à Namur a été signée en janvier 2016 au nom des associations sans but lucratif Service d’Entraide Familiale, Aide aux Personnes déplacées, Université de Paix et Les Amis des Îles de Paix et de l’Action Pain de la Paix.

Liens externes[modifier | modifier le code]