Îles Marieta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marieta.
Une des îles Marieta.

Les îles Marieta (espagnol : Islas Marietas) sont un archipel inhabité près des côtes de Nayarit, au Mexique, formé de deux îles et deux îlots[1]. Cette ancienne zone militaire devenue parc national protégé est une destination touristique très prisée notamment pour sa plage artificielle créée par l’explosion d’une bombe ainsi que pour sa faune marine abondante.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les îles Marieta se sont formées à la suite d'une activité volcanique il y a plusieurs milliers d'années. Elles sont à environ une heure en bateau à l'ouest nord-ouest de la côte de Puerto Vallarta et sont visitées chaque jour par des centaines de touristes. Le gouvernement mexicain transforme ces iles inhabités en zone militaire durant les années 1900. De nombreux essais militaires et des fortes explosions de bombes ont eu lieu créant des grottes et des formations rocheuses étonnantes. Après un gros tollé international à la fin des années 1960, et grâce à l'intervention de quelques scientifiques comme Jacques Cousteau, le gouvernement mexicain décide de mettre fin à ces essais et crée un parc national protégé contre toute activité humaine, de pêche, ou de chasse[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le parc national a créé un environnement propice au développement de l'écosystème marin qui est devenu un endroit populaire pour la plongée sous-marine. À travers les eaux claires tropicales et les récifs coralliens, on y observe des tortues de mer, des raies manta, des pieuvres, des dauphins, des baleines à bosse et des milliers d'espèces de poissons tropicaux. Les îles abritent également quelques milliers d'oiseaux avec des espèces telles que le fou à pieds bleus.

En 2016, en raison d'une trop forte affluence (jusqu'à 3000 personnes par jour), les autorités ferment le parc pendant six mois, en profitant notamment pour replanter du corail. Désormais, le nombre de visiteurs est limité à 650 par jour, dont 116 pour la plage cachée[2].

La plage cachée des îles Marieta[modifier | modifier le code]

Située dans une sorte de cratère à ciel ouvert et baignée de soleil, cette plage est artificielle et a été créée par l’explosion d’une bombe qui aurait atterri malencontreusement à cet endroit lors des essais militaires du siècle passé. Surnommée « la plage cachée » (Playa Escondida) ou encore « la plage de l’amour » (Playa del Amor), ce banc de sable uniquement accessible à marée basse attire des touristes du monde entier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biophere Reserve Information : Mexico - Islas Marietas », sur UNESCO (consulté le 20 septembre 2016)
  2. a et b Lola Parra Craviotto, « Jalisco, l'autre Mexique balnéaire », Le Figaro Magazine, semaine du 6 octobre 2017, pages 82-93.