Île des Ravageurs (Seine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'île des Ravageurs ou île de la Recette est une ancienne petite île fluviale de la Seine située sur la commune d'Asnières-sur-Seine (entre Asnières-sur-Seine et Clichy) [1] dans les Hauts-de-Seine. L'île, ainsi que sa voisine, l'île Robinson, ont disparu dans les années 1970.

Elle ne doit pas être confondue avec l'île des Ravageurs, située sur la Marne à Créteil (Val-de-Marne).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sur le cadastre de 1854, elle porte le seul nom d'île de la Recette [2]. Sur celui de 1931, on trouve les deux noms : île de la Recette ou des Ravageurs (dans cet ordre).

Situation[modifier | modifier le code]

De forme oblongue, orientée sud-ouest/nord-est (dans le sens du courant), elle mesurait 500 m de long sur 30 m de large environ. Elle était parallèle à l'ancienne île Robinson. Les deux îles étaient enjambées par l'ancien pont de Clichy (reliant le boulevard Voltaire à Asnières-sur-Seine et le boulevard Jean-Jaurès à Clichy).

Elle était séparée d'Asnières-sur-Seine (terre ferme) par un bras de Seine dit « bras d'Asnières » dont la largeur navigable était comprise entre 50 et 75 mètres (longueur du pont de Clichy enjambant ce bras : 80 mètres environ ; longueur du pont sur l'île elle-même : 30 mètres environ).

Elle était séparée de sa voisine l'île Robinson par un bras de Seine dit « bras central » dont la largeur navigable était comprise entre 50 et 60 mètres (longueur du pont de Clichy enjambant ce bras : 78 mètres environ).

Actuellement, la voie navigable unique à une largeur de 170 mètres environ.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, l'île était occupée par des chiffonniers[3].

C'est sur cette île qu'a été créé l'un des premiers cimetières animaliers au monde en 1899[4] : le cimetière des chiens d'Asnières qui jouxte à présent le parc Robinson (ou Parc de l’île Robinson) [5] qui relie les deux anciennes îles à la terre ferme.

Elle a été rattachée aux quais (ainsi que l'île Robinson sa voisine) lors des remblaiements nécessités par le prolongement de la ligne 13 du métro parisien et à la construction du nouveau pont de Clichy (1975) [6].

Notes et références[modifier | modifier le code]