Île de Tamara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Île de Tamara
Île de Fotoba
Carte de l'archipel
Carte de l'archipel
Géographie
Pays Drapeau de la Guinée Guinée
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 9° 29′ 08″ N, 13° 49′ 24″ O
Superficie 15,36 km2
Administration
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Guinée

(Voir situation sur carte : Guinée)
Île de Tamara
Île de Tamara

L'île de Tamara (ou île de Fotoba) est l'une des trois principales îles de l'archipel de Loos en Guinée.

Elle abrite deux monuments importants que sont : le phare de Tamara et le bagne de Fotoba.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île de Tamara est plus occidentale des îles de l'archipel. Elle forme un arc de cercle de 9,6 km de longueur, pour une largeur moyenne de 1,6 km, pour une superficie totale de 15,36 km2[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bagne de Fotoba[modifier | modifier le code]

Le pénitencier de Fotoba, a été créé en 1905 en complément de la Centrale de Conakry, ouverte depuis 1880, Le bagne de Fotoba accueillit d'abord les indigènes frappés par des peines d'incarcération de plus de 2 ans, ensuite les malades ou ceux qui étaient jugés dangereux pour Conakry. Les travaux forcés faisaient partie de la peine subie par les condamnés. À partir de 1918 jusqu'en 1958 année de l'indépendance guinéenne, ce pénitencier servit de camp pénal et de relégation pour toute la fédération de l'AOF. Il a reçu les grands détenus de l’ex Afrique Occidentale Française (AOF) (condamnés à plus de 5 ans). En 1945, la prison de Conakry et les locaux disciplinaires de Fotoba étaient encore les seuls bâtiments en dur de toute la Guinée. Les bagnards de Fotoba logeaient dans des huttes et toutes les autres prisons de la colonie étaient en pisé.

Le phare de Tamara[modifier | modifier le code]

Le célèbre phare de Tamara, construit en 1905 par l’ingénieur du nom de Thompson sur deux rochers surplombants la mer à une hauteur de près de 200 mètres d’altitude. Ce phare a une portée de près de 1 000 marins (soit 100 kilomètres). Implanté au sommet de l’île, le bâtiment lui-même ne fait que 10 m de haut. Construit par les Français au début du XXe siècle, il est le premier phare du golfe de Guinée et le plus important. Il oriente les bateaux aux approches du port de Conakry. il offre une vue spectaculaire sur tout le secteur. On peut le visiter.

Église Anglicane de Fotoba[modifier | modifier le code]

Cette église de rite anglican est la toute première construite en Guinée à partir de 1870 par les prêtres anglais. Au départ en bois elle fut reconstruite en béton à la suite d'un incendie.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fotoba », sur nrgui.com (consulté le 6 novembre 2016)