Île de Salagnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Île de Salagnon
Vue de l'île et de la villa
Vue de l'île et de la villa
Géographie
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Archipel Aucun
Localisation Lac Léman
Coordonnées 46° 26′ 26″ N, 6° 52′ 59″ E
Géologie Île lacustre
Administration
Canton Canton de Vaud
Commune Montreux
Autres informations
Fuseau horaire UTC+01:00

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Île de Salagnon
Île de Salagnon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Île de Salagnon
Île de Salagnon

L'île de Salagnon est un îlot de Suisse situé sur le lac Léman, devant le port du Basset, sur le territoire de la commune vaudoise de Montreux, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la toute fin du XIXe siècle, les quelques rochers émergeant du lac devant la baie du Basset portent le nom de « ruche (ou roches) aux Mouettes »[1]. C'est alors que l'ingénieur Joseph d'Allinges, chargé de la construction de la partie française de la ligne du Tonkin, y fait déverser les matériaux d'excavation du tunnel de Meillerie pour créer, sur une surface de 1 120 m2, une nouvelle île artificielle située à 15 mètres du rivage[2]. Ce nom de Salagnon, donné par Joseph d'Allinges lui vient du sel de Bourgogne, du même nom, qui était dédouané à Clarens avant de poursuivre sa route vers le Valais. Elle est dite également "Île des cygnes" ou "Île des rats".

Tout d'abord ouverte au public, l'île est rachetée le 20 septembre 1900 par le peintre français Théobald Chartran. Il y fait ajouter de la terre de Savoie et rehausser les murs de protection avant d'y faire construire un escalier et un petit port, puis une grande villa blanche de style florentin[3] par Louis Villard. L'année suivante, les travaux terminés, Chartran s'installe dans son île qui n'est accessible que par bateau. Il y donne de nombreuses fêtes auxquelles les étrangers de passage à Montreux sont régulièrement invités[4].

Après avoir passé entre plusieurs mains dont un comte russe, un commerçant zurichois et l'américaine Mary Shillito, l'île et la villa deviennent, en 1947, propriété d'Ernst Pflüger qui en 1950 agrandit le port ; sa famille les conserveront jusqu'au XXIe siècle[5]. L'île, de même que la villa, sont classés comme biens culturels d'importance nationale[6].

Private home backing up to Lake Geneva in Vaud Canton, 1968.png

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Gabriel Linder et Ric Berger, Autour du Léman: excursions et découvertes, Éditions Cabédita, (ISBN 9782882950758), p. 125
  2. « L'Île de Salagnon », sur swiss-diving.org (consulté le 3 septembre 2012)
  3. « Ile de Salagnon, lac Léman : des rochers aux Mouettes à l'île de Salagnon », sur snmc.ch (consulté le 3 septembre 2012)
  4. Ric Berger et Jean-Gabriel Linder, La Côte vaudoise, Éditions Cabédita, coll. « Sites et villages vaudois », (ISBN 9782882950109), p. 105
  5. « Ile de Salagnon, lac Léman : Salagnon du comte russe à la famille Pfugler », sur snmc.ch (consulté le 3 septembre 2012)
  6. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :