Île Verte (Côtes-d'Armor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île Verte
L'île verte sur une image satellite de l'archipel de Bréhat.
L'île verte sur une image satellite de l'archipel de Bréhat.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Archipel de Bréhat
Localisation Manche (Océan Atlantique)
Coordonnées 48° 51′ N, 3° 02′ O
Point culminant Non nommé (16 m)
Géologie Île continentale
Administration
Région Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Île-de-Bréhat
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+01:00
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Île Verte
Île Verte
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Île Verte
Île Verte
Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique
(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Île Verte
Île Verte
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Île Verte
Île Verte
Île en France

L'île Verte est une petite île bretonne de l'archipel de Bréhat (département des Côtes-d'Armor), au sud-ouest de l'île de Bréhat, près de l'embouchure du Trieux. Son point culminant est à 16 mètres, et elle mesure 430 m de longueur sur 200 m de large. À marée basse, l'île comporte une petite plage.

L'île fut occupée dès le Moyen Âge par des moines bénédictins venus s'installer à l'endroit où était censé avoir habité Saint Budoc au Ve siècle[1]. Les moines construisirent un petit monastère sur l'île Verte, y pratiquant une agriculture de subsistance. Des moines franciscains s'y établissent en 1346. Du XIXe jusqu'au début du XXe siècle, une seule famille demeura sur l'île.

Depuis 1973 l'île est un des sites de l'école de voile les Glénans. La seule maison moderne de l'île est construite parmi les restes du monastère et abrite les espaces communs de l'école de voile[2]. Les stagiaires sont hébergés sous des tentes. Hors-saison, l'île est inhabitée. Depuis plusieurs dizaines d’années, une famille de singes loge sur l’île. On ignore aujourd’hui leur origine. Plusieurs voix s’élèvent pour affirmer qu’un bateau transportant un cirque ou un zoo se serait échoué dans le Trieux non loin. Les animaux sont observables au couché du soleil. Ils restent en hauteur dans les arbres de l’île en journée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En réalité, Saint Budoc avait vécu sur l'île Lavrec, 2 km au nord-est de l'île Verte.
  2. « Écart : Île Verte (île de Bréhat) », sur patrimoine.bzh (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]