Île Tabor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thabor.
image illustrant le monde insulaire
Cet article est une ébauche concernant le monde insulaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Île Tabor (« Maria Theresia Felsen », « le rocher de Marie-Thérèse »), sur une carte allemande de l'Antarctique de 1904.

L’île Tabor, appelée également récif Maria-Theresa, est un récif du Pacifique sud, entre l'archipel des Tuamotu et la Nouvelle-Zélande. C'est sans doute une île fantôme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sa position a été signalée pour la première fois le 16 novembre 1843 par le capitaine Asaph P. Taber (et non Tabor) à bord de la Maria-Theresa, de New Bedford dans le Massachusetts avec les valeurs 37° 00′ S, 151° 13′ O. En 1957, l'île a été recherchée dans ces parages sans succès. En 1983, la position du récif a été recalculée à 36° 50′ S, 136° 39′ O, plus de 1 000 km plus à l'est, mais les recherches furent encore une fois infructueuses. Son existence est maintenant considérée comme douteuse.

D'autres îles ont parfois été signalées par erreur dans la même région : en particulier le récif Ernest Legouvé. Encore aujourd'hui, des atlas indiquent les récifs Maria-Theresa et Ernest Legouvé.

L'île est nommée récif Maria-Theresa sur les cartes de la plupart des États comme les pays anglo-saxons et l'Allemagne mais elle est nommée île Tabor sur les cartes françaises bien qu'elle soit aussi francisée en récif Marie-Thérèse.

Littérature[modifier | modifier le code]

L'île apparaît dans deux romans de Jules Verne :