Île Polymnie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est la version actuelle de cette page, en date du 12 septembre 2019 à 14:35 et modifiée en dernier par Urhixidur (discuter | contributions). L'URL présente est un lien permanent vers cette version.
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Île Polymnie
Polymnie Island (en)
Carte d'Aldabra avec l'île Polymnie dans le Nord-Ouest de l'atoll.
Carte d'Aldabra avec l'île Polymnie dans le Nord-Ouest de l'atoll.
Géographie
Pays Drapeau des Seychelles Seychelles
Archipel Aldabra (îles Extérieures)
Localisation Océan Indien
Coordonnées 9° 22′ 21″ S, 46° 15′ 43″ E
Superficie 4,75 km2
Géologie Île corallienne
Administration
Statut Incluse dans la réserve naturelle, le site Ramsar, et le site du patrimoine mondial de l'Unesco d'Aldabra, ne fait partie d'aucun district des Seychelles.
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Peut-être fin du Moyen Âge (Arabes)
Avec certitude en 1517 (Portugais)
Fuseau horaire UTC+4
Géolocalisation sur la carte : Seychelles
(Voir situation sur carte : Seychelles)
Île Polymnie
Île Polymnie
Îles aux Seychelles

L'île Polymnie, en anglais Polymnie Island ou Polymnieli Island, du nom de Polymnie, une muse de la mythologie grecque, est une île inhabitée des Seychelles. Elle est la plus petite des quatre îles principales d'Aldabra, un atoll constituant une réserve naturelle, un site Ramsar et un site du patrimoine mondial de l'Unesco.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île Polymnie est la plus petite des quatre îles principales d'Aldabra, un atoll des Seychelles situé dans le Sud-Ouest du pays, dans l'ouest de l'océan Indien[1]. De forme allongée dans le sens est-ouest, elle est située dans le Nord-Ouest de l'atoll[2]. Elle est séparée de l'île Picard à l'ouest par la Grande Passe et de l'île Malabar à l'est par la passe Gionet, deux chenaux faisant communiquer le lagon de l'atoll avec la pleine mer.

La côte Nord de l'île est tournée vers le large tandis que celle du Sud, constituée d'une mangrove formée de palétuviers[1],[3], est tournée vers le lagon d'Aldabra[2]. L'intérieur de l'île est constitué d'un calcaire d'origine corallien dont l'altitude ne dépasse pas huit mètres, Aldabra étant un atoll surélevé dont l'ancien récif corallien est désormais émergé[4],[3]. Ce calcaire fortement érodé prend un aspect déchiqueté, formé d'arêtes coupantes et de cavités remplies d'eau douce et saumâtre[4],[3]. Le sol mince[3] supporte une végétation relativement basse essentiellement représentée par des filaos et Pemphis acidula[1]. Ces espèces végétales sont adaptées à la sécheresse du climat tropical de ce secteur de l'océan Indien[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Probablement découverte par des marins arabes à la fin du Moyen Âge[6], l'île Polymnie est connue de manière certaine en 1517 lorsqu'Aldabra apparaît pour la première fois sur des cartes portugaises[1].

L'île n'a jamais été habitée contrairement à l'île Picard juste à l'ouest qui comporte une station scientifique ainsi que les ruines d'un campement[2]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Ross Mcleod Wanless de la Seychelles Islands Foundation, « Ministry of Environment - Aldabra », sur http://www.env.gov.sc/index.html (consulté le 6 février 2010)
  2. a b et c (en) « Aldabra Foundation - Map », sur http://www.aldabrafoundation.org/index.php (consulté le 6 février 2010)
  3. a b c et d (en) Katy Beaver et Ron Gerlach, Aldabra Management Plan, Seychelles Islands Foundation et la Banque mondiale, , 143 p. (lire en ligne), p. 19 à 34 (Part three - Conservation Management)
  4. a et b (en) « Aldabra Marine Program » (consulté le 6 février 2010)
  5. (en) Katy Beaver et Ron Gerlach, Aldabra Management Plan, Seychelles Islands Foundation et la Banque mondiale, , 143 p. (lire en ligne), p. 13 à 18 (Part two - Introduction to Aldabra)
  6. (fr) « seychelles.travel - Aldabra Atoll », sur http://www.seychelles.travel/fr/home/index.php (consulté le 6 février 2010)