Île Ilur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île Ilur
Enez Ilur (br)
Église du hameau de l'île
Église du hameau de l'île
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles du golfe du Morbihan
Localisation Golfe du Morbihan (océan Atlantique)
Coordonnées 47° 34′ 26″ N, 2° 47′ 27″ O
Superficie 0,37 km2
Point culminant non nommé (17 m)
Géologie Île continentale
Administration
Statut Appartient au conservatoire du littoral

Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Île-d'Arz
Démographie
Population hab.
Densité 2,7 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+01:00
Géolocalisation sur la carte : golfe du Morbihan
(Voir situation sur carte : golfe du Morbihan)
Île Ilur
Île Ilur
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
(Voir situation sur carte : Morbihan)
Île Ilur
Île Ilur
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Île Ilur
Île Ilur
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Île Ilur
Île Ilur
Îles en France

L'île Ilur est une petite île de France, située dans le golfe du Morbihan en Bretagne. Elle est administrativement rattachée à la commune de l'Île-d'Arz.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ilur mesure un peu plus d'1 km du nord au sud ; sa largeur varie de 800 m au maximum à quelques mètres au niveau de Porh Ladron, dans le nord de l'île. Située dans la partie orientale du golfe, elle fait partie de la commune d'Île-d'Arz et se trouve au Sud-Est de celle-ci, à 800 m à l'Est de la pointe de Liouse. Avec 37 hectares[1], Ilur est la quatrième île du Golfe (après l'Île aux Moines, l'Île d'Arz et Tascon) par sa superficie.

Légèrement vallonnée, l'île atteint son altitude maximale (17 mètres[1]) dans sa partie sud-ouest. On compte deux petits étangs sur la côte Ouest. L'îlot du Charles, au nord-ouest, ferme le demi-cercle de l'anse de Porh-Ladron et contribue à en faire un mouillage protégé. La Roche Bern, recouverte aux grandes marées, prolonge la pointe sud-est. Un tiers de l'île est bordé de plages, la principale se trouvant à l'ouest du village.

Ilur compte un petit village en son centre, constitué d'une demi-douzaine de bâtisses regroupées autour d'une chapelle. Cultivée il n'y a encore pas si longtemps, l'île présente un paysage alternant prairies et bosquets de résineux. La friche a tendance aujourd'hui à envahir les derniers champs.

Ilur est séparée de l'île d'Arz par le chenal assez profond de la rivière de Noyalo ; par contre seule une zone vaseuse, un schorre, découvrant à marée basse et contenant des parcs à huîtres, la sépare, ainsi que les îles Iluric, Godec et des Œufs, de la rive nord de la presqu'île de Rhuys. Il est probable qu'avant le VIe siècle ces îles étaient rattachées au continent, étant reliées à l'actuelle presqu'île de Rhuys par une plaine, ce qui explique la création au haut Moyen Âge de la paroisse d'Ilur dont l'île d'Arz dépendait alors. Cette plaine fut envahie par la mer lors d'une transgression marine entre le VIe siècle et le XIe siècle, ce qui créa les îles précitées (seule l'île d'Arz existant antérieurement à cette transgression)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de l'ile est orthographié le plus souvent avec un seul L, mais on trouve aussi des occurrences avec deux L.

En breton, Enez Illur, signifie L'île brillante[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XVIe siècle, Ilur était une paroisse et disposait de sa propre église avant d'être rattachée la paroisse de l'île d'Arz le par un décret de Jacques Martin, évêque de Vannes, qui trouvait cette paroisse trop pauvre et trop réduite pour supporter ses charges[4].

Un hameau de quelques maisons se situe sur la côte est. En 1778, Jean-Baptiste Ogée écrit qu'Ilur « bien cultivée (…) conserve toujours six maisons d'habitation »[5]. En 1790, Ilur, qui n'était plus qu'un simple village, fut annexé à la commune de l'Ile-d'Arz.

En 1843, A. Marteville et P. Varin, continuateurs d'Ogée, décrivent ainsi Ilur : « L'Île d'Ilur, située dans le sud [par rapport à l'Île d'Arz] est séparée de l'Île d'Arz par un chenal large et profond qui conserve à la basse mer de 20 à 38 pieds d'eau. Sa superficie est de 41 ha 50 ares. Sa population est restée stationnaire ; elle se compose de six ménages. Cette île, parfaitement cultivée, contient ds vignes, des prairies, des terres arables. Les seuls arbres qu'on y rencontre sont des plantations de tamarins qui croissent presque dans la mer au fond d'une jolie baie de sable qui regrade vers l'est.[6]. »

Au XIXe siècle, quelques familles élevaient des moutons, cultivaient la pomme de terre, récoltaient du varech et du raisin dont elles tiraient un vin surnommé le « vin fou », qui fut interdit à la consommation[7]. En 1891 Ilur avait une vingtaine d'habitants.

Devenue propriété privée dans les années 1950, elle est occupée par la même famille pendant 60 ans jusqu'à son rachat par le Conservatoire du littoral en 2008. Le projet de rachat[8] par le Conservatoire du littoral visant à l'ouvrir au public et à l'aménager avec un sentier botanique, a été réalisé au cours de l'été 2008[1]. La commune de l'Île-d'Arz est associée à ce projet[7]. Ilur est gérée depuis par le parc naturel régional du Golfe du Morbihan. Désormais, un gardien veille sur le site[9],[10].

Dans la petite chapelle du hameau, Notre-Dame d'Illur, une cérémonie de pardon a lieu chaque mois de juillet[11], et une messe pour les marins y rassemble les ildarrais.

Flore[modifier | modifier le code]

Deux tiers de l'île sont couverts de prairies naturelles régulièrement fauchées et qui sont riches en fleurs sauvages. Une partie de l'île est boisée de feuillus et de conifères. Les nombreux talus qui délimitent les nombreuses parcelles accueillent les espèces locales de feuillus.

Faune[modifier | modifier le code]

Les vasières, îlots, plages, cordons dunaires, marais littoraux, micro-falaises sont autant de milieux naturels permettant d'accueillir l'avifaune migratrice.

Un troupeau de moutons est régulièrement transféré sur le site afin d'entretenir une partie des 27 ha[1] de prairies naturelles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Projet de gestion sur Ilur,Syndicat intercommunal aménagement du Golfe Morbihan.
  2. http://www.infobretagne.com/ile-darz.htm
  3. [1]
  4. Ile d'Arz: tout savoir sur les iles associées, locmariaquer.info. et http://www.infobretagne.com/ile-darz.htm
  5. Jean-Baptiste Ogée, "Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne", tome 2, 1778.
  6. A. Marteville et P. Varin, Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, tome 1, 1843, lire en ligne
  7. a et b Dans le Golfe, l'Île d'Illur change de mains Article Ouest-France du 11/06/2008 (consulté le 06/09/2008)
  8. Projet de rachat -Ouest France
  9. Vidéo télégramme
  10. Le gardien de l'île Ilur n'a pas fait ses valises
  11. Golfe. Un don du ciel pour l'achat de l'île Illur Article du Télégramme du 14/06/2008 (consulté le 06/09/2008)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Le Tallec, L'ile d'Arz : en-Arh. L'une des perles de notre mor-bihan, tome I, 1975.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]