Íslendingabók

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Íslendingabók (Libellus Islandorum ou Livre des Islandais) est un écrit historique qui traite du début de l'histoire de l'Islande. Son auteur était un prêtre islandais du XIIe siècle, Ari Þorgilsson. Il existait deux versions de son ouvrage, mais seule la plus récente est parvenue jusqu'à nous[1].

La plus ancienne racontait l'histoire des rois de Norvège, et elle avait servi plus tard de base aux auteurs des sagas royales. Ce manuscrit est, avec le Landnámabók, une source d'informations très précieuse sur la colonisation de l'Islande

Contenu[modifier | modifier le code]

L'ouvrage est divisé en 10 chapitres présentant l'histoire ancienne de l'Islande depuis l'arrivée des premiers colons[1]

  • 1. De la colonisation de l'Islande.
  • 2. Des colons et de la législation.
  • 3. De l'établissement de l'Alþing.
  • 4. Du système chronologique.
  • 5. De la division du territoire en quartiers.
  • 6. De la colonisation du Groenland.
  • 7. De l'introduction du christianisme en Islande.
  • 8. Des évêques étrangers.
  • 9. De l'évêque Isleif.
  • 10. De l'évêque Gizor.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Islendingabok - Le livre des Islandais » (consulté le 1er octobre 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]