Ílhavo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville du Portugal
Cet article est une ébauche concernant une ville du Portugal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ílhavo
Blason de Ílhavo
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Centre
Sous-région Basse Vouga
Ancienne province Beira littorale
District Aveiro
Démographie
Population 38 598 hab. (2011[1])
Densité 514 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 36′ 00″ Nord 8° 40′ 00″ Ouest / 40.6, -8.6666667
Superficie 7 505 ha = 75,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Ílhavo

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Ílhavo
Liens
Site web http://www.cm-ilhavo.pt

Ílhavo est une ville portugaise (cidade= ville en fr.; município, camara municipale=mairie) du Portugal, située dans le district d'Aveiro et la région Centre connue dans tous les pays lusophones pour sa manufacture de porcelaine Vista Alegre créée en 1824 ainsi que pour son musée maritime.

Arte xavega[2],[3] et moliceiros[4],[5] sont deux composantes de l'ethnologie de la ville de Ilhavo

Géographie/Histoire/Economie[modifier | modifier le code]

Au bord de l'océan Atlantique, la ville occupe un espace de plaine côtière agricole traversé par deux bras de la ria d'Aveiro (ria=lagune)[6].

Jusqu'à la fin du moyen-âge, Ilhavo (comme Aveiro) était un port de mer que les phéniciens (et les grecques ?) aurraient utilisé. La production de sel grâce sur les marais salants y est documenté en 1168[7], car les besoins en poisson séchés/salés étaient essentiels pour nourrir les marins des routes maritimes à partir du s. XV .

C'est à la même époque que l'avancée de la barra, coupa l'ouverture directe à l'océan, tout en rendant cette zone de marais salés, en partie insalubre. L'optimisation des terrains au s. XIX et XX (plantations de pins dans les landes), amendement du sol avec le moliço[8] puis la percée de la barra permirent que de la transformation de la pêche côtière (arte xavega toujours pratiquée en 2016 à Vagueir) en pêche en haute mer (à la baleine puis à la morue au large du Canada et aujourd'hui pêche au chalut) transformant ainsi cette région.

La géologie explique la création de multiples ateliers et usines de fabrications de produits manufacturés à base d'argile. Cela à induit une architecture typique dans toute la région. Murs en terre mélangée à du sable et recouverts par des "azulejos" qui en assurent l’étanchéité et depuis l'entrée du Portugal dans la CEE l'implantation de nombreuses usines de matériaux pour le bâtiment et qui exporte dans toute l'Europe. L'usine de Vista Alegre situé dans le quartier du même nom (totalement rénové en 2016) produit de la porcelaine de très haut de gamme (groupe Visabeira depuis 2009)

D'une agriculture sur de petites surfaces à l'exploitation moderne orientée par les aides de la PAC et son corollaire de maïs et épuisement des nappes phréatiques, les paysages sont depuis 20 ans en pleine transformation.

La douceur du climat (rares gelées en hiver, rarement plus 30°c en été) permet tout aussi bien de produire une très grande variété de fruits -agrumes, prunes, figues, pommes, framboises que de légumes.

Ílhavo est limitrophe :

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2004
5 436 6 797 13 163 17 709 25 108 31 383 33 235 37 209 39 247
2011 - - - - - - - -
38 598 - - - - - - - -

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La municipalité d'Ílhavo groupe 4 freguesias (sous divisions de commune), en portugais) :

Jumelages[modifier | modifier le code]

Ílhavo possède sept accords de jumelage[9] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 »,‎ (consulté le 5 janvier 2013)
  2. « Arte Xávega », sur www2.dlc.ua.pt (consulté le 9 juillet 2016)
  3. « Aveiro e Cultura - Gaspar Albino », sur www.prof2000.pt (consulté le 9 juillet 2016)
  4. « REGATA DE BARCOS MOLICEIROS DA RIA DE AVEIRO 2012 (?) », sur embarcações tradicionais da ria de Aveiro,‎ (consulté le 9 juillet 2016)
  5. « Les moliceiros, bateaux porteurs de la mémoire et de l’identité fluviomaritime de la Ria d’Aveiro (Portugal) », sur citcem.org
  6. (pt) Neves, Semedo et Arroteia, Aveiro, do Vougo ao Buçaco, Portugal, Presença,
  7. (pt) « Uma representaçao do litoral portugues s. IX à XIV »
  8. « Moliceiros », sur www2.dlc.ua.pt (consulté le 9 juillet 2016)
  9. « Consulta », sur www.anmp.pt (consulté le 9 juillet 2016)