Évrard d'Espinques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Évrard d'Espinques
Naissance
Décès
Période d'activité
Activité
EnlumineurVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de travail
Mécènes
Jacques d'Armagnac, Jean du Mas, seigneur de L'Isle

Évrard d'Espinques est un peintre enlumineur français d'origine allemande, actif entre 1440 et 1494, à Paris puis à Ahun, dans le Comté de la Marche, dans le centre-ouest de la France.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

D'après le témoignage donné par son petit-fils, Simon Evrard, notaire à Ahun (actuel département de la Creuse) en 1560, son grand-père est d'origine allemande, né dans le diocèse de Cologne et arrivé à Paris. Il entre au service de Jacques d'Armagnac pendant le règne de Louis XI et bénéficie à ce titre d'une rente après s'être installé et marié dans la petite ville d'Ahun dans son fief de la Marche. Son protecteur est arrêté pour rébellion et exécuté en 1477. L'enlumineur entre alors au service de Jean du Mas, seigneur de l'Isle et réalise pour lui plusieurs manuscrits. Ce dernier est sans doute un homme de main de Pierre II de Bourbon, chargé de mettre la main sur Jacques d'Armagnac et ses possessions. Des paiements sont attestés par des documents datés de 1479 et 1480 pour deux manuscrits encore aujourd'hui conservés : une Tristan en prose aujourd'hui conservé au musée Condé et un Livre des propriétés des choses conservé à la Bibliothèque nationale de France (Fr.9140). Par la suite, un testament de la main d'Evrard est attesté en 1494 et celui-ci meurt sans doute quelques années après. Il est donné comme décédé en 1500 lors du mariage de son fils[1],[2].

Manuscrits attribués[modifier | modifier le code]

La Table ronde, miniature tirée du Lancelot en prose, Fr.116, f.610v.
Roman de Tristan en prose, musée Condé, f.234v.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Thomas, « Un bibliophile français et un enlumineur allemand à la fin du XVe siècle : Jean du Mas, seigneur de L'Isle, et Évrard d'Espinques », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 39e année, no 1,‎ , p. 74-78 (lire en ligne, consulté le )
  • Louis Guibert, Ce qu'on sait de l'enlumineur Évrard d'Espinques, Guéret, impr. de P. Amiault, , 22-[5] (lire en ligne)
  • (en) Susan Amato Blackman, The manuscripts and patronage of Jacques d'Armagnac, duke of Nemours, 1433-1477 (PhD), Ann Arbor, UMI,
  • François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, BNF/Flammarion, , 439 p. (ISBN 978-2080121769), p. 167

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Thomas, op. cit.
  2. Louis Guibert, op. cit.
  3. Roux Brigitte, Mondes en miniatures. L'iconographie du Livre du Tresor de Brunetto Latini, Matériaux pour l'histoire publiés par l'Ecole des Chartes, Genève, Droz, 2009. Commentaires : p. 416