Évian (eau minérale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Évian
Image illustrative de l’article Évian (eau minérale)
Logo d'Évian

Pays d’origine Drapeau de la France France
Ville d’origine Évian-les-Bains
Société Société anonyme des eaux minérales d'Évian (SAEME), groupe Danone
Slogan « Vivons jeune »
(Auparavant : « Parce que l'eau que vous buvez est aussi importante que l'air que vous respirez » puis « Déclarée source de jeunesse par votre corps »)
Date de création 1829
Type Eau minérale naturelle
Site web evian.com

Évian est une marque d’eau minérale appartenant à la division « eaux »[N 1] du groupe agroalimentaire français Danone, no 2 mondial en volume des eaux en bouteilles[1] avec 18 milliards de litres derrière Nestlé Waters. Elle est exploitée par la SAEME (Société anonyme des eaux minérales d’Évian), filiale de Danone, qui gère l’embouteillage d’environ 1,9 milliard de litres d’eau Évian chaque année[2].

Sa source se situe dans les Alpes à Évian-les-Bains dans le département de la Haute-Savoie. L’eau est conditionnée à l’usine d’embouteillage d’Amphion-les-Bains, où sont également fabriqués les emballages plastiques en PET.

L’eau d'Évian est la plus vendue en France, au Royaume-Uni, en Suisse, en Norvège, en Corée du Sud, en Malaisie, au Brésil et au Canada (principalement au Québec), mais également bien placée aux États-Unis[réf. à confirmer][N 2] comme eau importée, et la deuxième au Japon[3].

La production annuelle d’Évian s’élève à 1,5 milliard de litres[4]. 40 % des ventes se font en France[5] où la marque représente 18 % du marché des eaux plates en bouteille, suivi par Contrex du groupe Nestlé[6].

À l’origine en tant qu'eau vendue en pharmacie, elle est devenue un produit haut de gamme dans plusieurs pays du monde grâce à une politique marketing volontariste[5].

Bouteille en verre.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

  • 1789, l’eau d’Évian s’est bâti une réputation d’eau bénéfique pour la santé grâce au comte Jean-Charles de Laizer. Au cours d'une promenade, le comte de Laizer se désaltère à l'eau de la fontaine Sainte-Catherine sur la propriété d'un dénommé monsieur Cachat. Le comte de Laizer[7], souffrant de maux de reins et du foie, en boit régulièrement au cours de ses promenades et constate une amélioration sensible de sa santé. Il vante alors les mérites de cette eau « miraculeuse » et des médecins commencent à en prescrire la consommation. Le succès est si rapide que M. Cachat enclôt sa source et se met à vendre l'eau[7].
  • 1824, les premiers bains apparaissent.
    • La source Sainte-Catherine change de nom et devient source Cachat[7].
  • 1826, l’autorisation est donnée par les ducs de Savoie de mettre en bouteille l’eau de source d’Évian. Elle est alors stockée dans des cruches en terre.
  • 1827, M. Cachat fera de la ville un lieu de thermalisme en érigeant un établissement thermal.
  • 1829, la première Société des Eaux minérales est créée.
  • 1859, création de la Société anonyme des eaux minérales de Cachat.
  • 1860, la société devient française lorsque la Savoie est annexée à la France.
  • 1868, le ministère de la Santé renouvelle l'autorisation d'embouteillage de la source de Cachat, sur l’avis favorable de l’Académie de médecine.
  • 1869, la société devient la Société anonyme des eaux minérales d’Évian-les-Bains à la suite d'un décret de 1864 autorisant l’appellation de la ville : Évian-les-Bains[7].
  • 1892, la municipalité est propriétaire de la source, et ce jusqu'en 1927 et donne à bail moyennant redevance la source à la société d'exploitation.
  • 1901, commercialisation de l’eau d’Évian dans des touries (bonbonnes entourées d’osier).
  • 1908, Evian est commercialisée en bouteilles de verre fabriquées par les verreries Souchon-Neuvesel, futur BSN.
  • 1926, la source Cachat est reconnue d’intérêt public.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

  • 1960, association avec Badoit.
  • 1964, entrée du groupe BSN, futur Danone, à hauteur de 25 % dans le capital.
    • Vendue exclusivement jusqu'à cette date en pharmacie, Evian doit son essor en grande surface à Antoine Riboud, PDG de Souchon-Neuvesel.
  • 1965, construction d'une usine d'embouteillage à Amphion dans la commune de Publier à 3 kilomètres d'Évian-les-Bains, l'eau y arrivant par des canalisations en acier inoxydable.
    • Absorption de Badoit.
    • 4 millions de litres d'eau sont embouteillés chaque jour.
  • 1969, sortie de la première bouteille en PVC, beaucoup plus légère que le verre format 1,5 litre.
    • Évian est distribué en bouteille 50 cl.
  • 1970, le groupe BSN, futur Danone, prend le contrôle à 100 % de la société Évian.
  • 1980, lancement de la première bouteille format 2 L.
  • 1984, ouverture de l'espace thermal Évian pour la cure thermale et la remise en forme.
    • Fermeture des anciens établissements thermaux devenus trop exigus.
  • 1985, sortie de la première bouteille avec bouchon à vis.
  • 1989, mise en place d'une poignée de portage sur les packs.
  • 1992, lancement d'une bouteille en verre sculpté pour les Jeux olympiques d'Albertville.
  • 1995, lancement d'une première mondiale, la bouteille PET compactable[8].
  • 1998, lancement d'une nouvelle campagne publicitaire, mettant en scène des bébés nageurs, qui deviendront l'emblème marketing de la marque[9].
  • 1999, lancement de la bouteille Évian Millénium pour le passage à l'an 2000.
  • 2000, lancement de la bouteille Évian Nomade en 75 cl.
  • 2001, lancement de 9 produits de la ligne cosmétique Evian Affinity, fabriquée sous licence[10] par la société américaine Johnson & Johnson[11], qui possède déjà les marques RoC et Neutrogena.
  • 2004, lancement de la bouteille Evian 1 l compact.
  •  : nouveau slogan « Vivons jeune » (en remplacement de « Évian, déclarée source de jeunesse pour votre corps »)[12].
  • 2011 : nouvelle bouteille 1,5 l allégée[13] en plastique (28,6 g contre 32 g)[14].

Depuis 2011, Le musée de la sommellerie possède une collection sur la source d'Évian et possède des archives.

Durant l’épidémie de Covid-19, l’usine de Publier est mobilisée par Danone pour produire 100 000 flacons destinés à répondre à la pénurie de gel hydroalcoolique[15].

À partir de 2020, les petits formats de la marque sont fabriqués entièrement à partir de plastique recyclé. L’ensemble de la gamme doit être issu de plastique recyclé en 2025[16].

Publicité[modifier | modifier le code]

Première campagne de publicité mondiale pour la marque[5] largement relayée sur internet[17], avec les « Roller Babies »[18] en 2009, Evian réitère régulièrement ce principe de campagne de publicité mixée entre les médias traditionnels et internet[19].

Stanislas Wawrinka devient ambassadeur de l'entreprise en 2015[20].

Informations[modifier | modifier le code]

Informations financières[modifier | modifier le code]

En 2018, la société d'exploitation a réalisé un chiffre d'affaires de 1 625 582 200 € et dégagé un résultat de 32 677 300 € avec un effectif de 2 102 salariés[21].

Produits[modifier | modifier le code]

Collection de bouteilles en verre.

La marque Évian est développée dans le monde avec de nombreux formats différents[22].

À chaque fin d'année, ou encore pour d'autres occasions comme les Jeux olympiques d'Albertville en 1992, la marque Évian vend 1,8 million de bouteilles (chiffre 2010) en série limitée dans le temps d'un modèle dit prêt-à-porter en verre[23]. Évian produit également des modèles « haute couture », comme en 2007 (Modèle Christian Lacroix)[24], 2008 (Modèle Jean-Paul Gaultier)[25], 2009 (Modèle Paul Smith)[26].

Depuis 2010, il est possible de personnaliser sur internet[27] ses bouteilles en gravant au laser le verre[28].

Activité de lobbying et de verdissement[modifier | modifier le code]

Auprès de l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Évian est inscrit comme représentant d'intérêts auprès de l'Assemblée nationale. L'entreprise déclare à ce titre qu'en 2015, les coûts annuels liés aux activités directes de représentation d'intérêts auprès du Parlement sont inférieurs à 10 000 euros[29].

En matière de protection de la nature[modifier | modifier le code]

La marque Évian finance L’Association pour la Protection de l’Impluvium de l’Eau Minérale d’Évian[30]. Cette association vise notamment à inscrire l'impluvium d'Évian (le bassin versant qui collecte l'eau issue des reliefs avoisinants) dans divers dispositifs de classement et de protection de la nature[31]. Il est notamment classé comme zone humide au titre de la Convention de Ramsar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 2009, la division « Eaux » représente 17 % du chiffre d'affaires total de Danone
  2. C'était l'eau de prédilection du jazzman américain Miles Davis, source : Miles et moi, Quincy Troupe, Castor Music, 2009, p. 74.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Danone optimiste pour ses ventes d'eau plate en France, L'Usine nouvelle, 16 juin 2010.
  2. Les eaux d'Évian modernisent leur usine d'embouteillage, L'Usine Nouvelle, 30 avril 2008.
  3. Évian, sur le site des marques de Danone.
  4. Lire en ligne, Challenges, 29 janvier 2009.
  5. a b et c Keren Lentschner « Danone imagine de nouvelles déclinaisons pour Évian  », Le Figaro Économie, 27 juillet 2011.
  6. Danone optimiste pour son activité eaux plates en France, L'Expansion, 16 juin 2010.
  7. a b c et d Jean Watin-Augouard « Saga Évian », Prodimarques, no 33, janvier 2002.
  8. « La bouteille compactable par Évian (1995) », INPI, 23 septembre 2009.
  9. « Bon exemple de buzz : la campagne Evian • Content&Marketing », sur Content&Marketing, (consulté le ).
  10. AFP « Danone lance une gamme de produits de beauté Evian », LSA, 7 février 2011.
  11. Evian Affinity inonde les linéaires, Points De Vente, 14 février 2001.
  12. « Évian se forge une image mondiale », Capital.fr, 14 juin 2010.
  13. Danone Eaux reprend de la bouteille, Challenges, 24 mars 2011.
  14. Nouvelle bouteille allégée, site officiel d'Évian.
  15. « Le secteur des eaux minérales se mobilise face au coronavirus », sur Consommation & Société, (consulté le ).
  16. Olivia Détroyat, « Danone franchit un cap sur les bouteilles recyclées », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  17. Sonia Devillers « Évian, la pub la plus efficace de l'année », Le Figaro Économie, 13 décembre 2010.
  18. Évian ou la jeunesse éternelle, Prodimarques, no 74, avril 2011.
  19. Alexandre Debouté, « Les bébés d'Évian surfent sur leur succès », Le Figaro Économie, 18 avril 2011.
  20. si, « Image – Wawrinka devient ambassadeur mondial d'Evian », 24 heures,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. « Evian : Chiffre d'affaires, résultat, bilans », sur societe.com (consulté le ).
  22. la gamme Évian, site officiel Évian.
  23. Amelle Nebia, « Quand Évian rencontre Courrèges », sur e-marketing.fr, 15 septembre 2011.
  24. Évian 2008 en Christian Lacroix, Tendance High-tech.com, 29 octobre 2007.
  25. [vidéo] Gaultier, marin d’eau douce pour Évian, Jean Paul Gaultier Parfums, site officiel.
  26. Laurline Danguy des Déserts, « Paul Smith pour Évian », L'Express Styles, 24 septembre 2009.
  27. Delphine Masson, « Évian fait du sur-mesure », Stratégies, 10 juin 2010
  28. Patrick Déniel « Comment Évian personnalise ses bouteilles », L'Usine nouvelle, 8 juillet 2010.
  29. « Tableau des représentants d'intérêts », sur assemblee-nationale.fr (consulté le ).
  30. « Une démarche inédite initiée par la S.A evian », sur Apieme-Evian.com (consulté le ).
  31. « L'impluvium de l'eau Évian reconnu site Ramsar », sur Apieme-Evian.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]