Évelyne Yonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Évelyne Yonnet
Illustration.
Évelyne Yonnet, en 2008
Fonctions
Sénatrice de la Seine-Saint-Denis
Élection 25 septembre 2011 (en 4e position)
Groupe politique SOC
Prédécesseur Claude Dilain
Conseillère générale de la Seine-Saint-Denis
élue dans le canton d'Aubervilliers-Est

(7 ans, 6 mois et 27 jours)
Élection 28 mars 2004
Prédécesseur Nathalie Buisson
Successeur Pascal Beaudet
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Conjoint Jacques Salvator
Profession Cadre administratif

Évelyne Yonnet, née le , est une femme politique française.

Elle devient sénatrice de la Seine-Saint-Denis en 2015, à la suite du décès de Claude Dilain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Évelyne Yonnet entre en politique en 1979, elle adhère à la section PSU d’Aubervilliers qu’elle quitte en 1984 après le Congrès de Bourges. Son activité militante concerne essentiellement la lutte contre le tout nucléaire (Plogoff, Nogent-sur-Seine, Creys-Malville...), le développement des énergies renouvelables, la réduction du temps de travail, la démocratie locale, l’opposition à la militarisation du plateau du Larzac. Militante des droits des femmes, de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des droits, Évelyne Yonnet participe activement à la marche des « Beurs » en 1983, pour le désarmement à l’Est comme à l’Ouest (ni Pershing et ni SS20). Elle participe également activement à la campagne d’Huguette Bouchardeau pour l’élection présidentielle de 1981.

Entrée au Parti socialiste en 1985, secrétaire de section en 1986 jusqu’en 1993, puis conseillère municipale et présidente du groupe des élus socialistes et républicains en 1995 jusqu’en 2001. Secrétaire fédérale aux Droits des Femmes de 1989 à 1993, elle organise l’anniversaire des 50 ans des droits de vote de la femme. Militante associative dans les associations de défense des locataires et du cadre de vie, création d’une amicale de locataires CGL en 1989 et représentante élue des locataires de 1990 à 2001.

Durant le mandat municipal 2001-2008, elle est adjointe au maire d’Aubervilliers, déléguée à l’Urbanisme et à l’Habitat, vice-présidente de l’OPHLM. Elle a notamment présidé la Mission d’information sur le devenir du Fort d’Aubervilliers qui amorcera un nouveau processus de renouvellement urbain sur ce site de 27 hectares. Conseillère générale de Seine-Saint-Denis, élue dans le canton d'Aubervilliers-Est de 2004 à 2011, elle a présidé deux commissions organiques du Conseil général. Elle a notamment travaillé sur l’instauration du quotient familial pour la restauration dans les collèges et sur la mise en place d’une aide à l’accès aux nouvelles technologies.

De à , elle est première adjointe au maire d'Aubervilliers Jacques Salvator, chargée du personnel, de la santé et de l’habitat. En , elle succède à Claude Dilain, décédé, et devient sénatrice de la Seine-Saint-Denis.

Elle parraine la candidature de Benoît Hamon pour l'élection présidentielle de 2017[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sébastien Thomas, « Seine-Saint-Denis : quel candidat à la présidentielle votre élu a-t-il parrainé ? », leparisien.fr, (consulté le 22 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]