Évelyne Heyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Évelyne Heyer, née le à Lons-le-Saunier, est une biologiste française, professeure en génétique des populations.

Formation[modifier | modifier le code]

Elle obtient un diplôme d'ingénieure agronome de l’École nationale supérieure agronomique de Montpellier (ENSAM) en 1987, soutient en 1991 une thèse de doctorat en biométrie de l’université de Lyon I[1], et obtient en 1999 l'habilitation à diriger des recherches de l'université de Paris XI.

Carrière académique[modifier | modifier le code]

Après sa thèse de doctorat, elle enseigne à l’université du Québec à Chicoutimi, puis au CNRS en 1996. Elle est devenue professeure des universités à l'université Paris VII[2]. Elle est professeure d'anthropologie génétique au Muséum national d'histoire naturelle (MNHN) depuis 2005.

En 2013, elle est commissaire général à la rénovation du Musée de l’Homme. En 2017, elle est commissaire scientifique de l'exposition temporaire Nous et les Autres - des préjugés au racisme[3].

Depuis 2019, elle appartient au conseil scientifique de la DILCRAH[4].

Recherches[modifier | modifier le code]

Ses recherches traitent de l’évolution des populations humaines à partir de données génétiques. Les terrains d’études sont l’Asie centrale, l’Afrique centrale et l'Asie du Sud-Est. Cela permet de retracer l’histoire des peuplements humains de ces régions du monde, d’évaluer l’importance de la sélection naturelle et de comprendre en quoi le fait d’être « un animal social » a pu jouer sur l’évolution biologique : comment les comportements socio-culturels et leur transmission ont un impact sur l’évolution génétique.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1999 : médaille de Bronze du CNRS[5]
  • 2009 : chevalière de l’ordre national du Mérite[6]
  • 2017 : chevalière de la Légion d'Honneur
  • 2017 : prix Diderot-Curien de l'AMCSTI (culture scientifique)

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Une Belle Histoire de l'Homme, Flammarion, 2015
  • Nous et les autres, La Découverte, 2017
  • On vient vraiment tous d'Afrique ?, Flammarion, 2019
  • L'odyssée des gènes, Flammarion, 2020[7]

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • avec Carole Reynaud-Paligot, Vous avez dit racisme ?, The conversation, 2017[8]
  • avec Chaix R, Pavard S., Austerlitz F., Sex-specific behaviors that shape human genomic variation, Molecular Ecology 21:597-612, 2012[9]
  • (coll.) Origins and genetic diversity of pygmy hunter-gatherers from Western Central Africa, Current Biology 19:312-8, 2009.

Conférences en ligne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.theses.fr/070848289
  2. « Site du Magistère Européen de Génétique de l'université Paris Diderot », Université Paris Diderot (consulté le )
  3. « Nous et les autres - Des préjugés au racisme », Musée de l'Homme (consulté le )
  4. https://www.gouvernement.fr/installation-du-nouveau-conseil-scientifique-de-la-dilcrah.
  5. Les lauréats de la médaille de bronze du CNRS 1999
  6. Décret du 15 mai 2009 portant promotion et nomination. JORF no 0114 du 17 mai 2009
  7. Fabrice Nicot, « Découvrez les lauréats du prix "Le Goût des Sciences" », Science et Avenir,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (en) Carole Reynaud-Paligot, « Vous avez dit racisme ? », The Conversation,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. 2012. Sex-specific behaviors that shape human genomic variation. Molecular Ecology 21:597-612

Liens externes[modifier | modifier le code]