Éva Darlan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Darlan.
image illustrant une actrice image illustrant français
image illustrant une réalisatrice image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une actrice française et une réalisatrice française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Éva Darlan
Description de cette image, également commentée ci-après

Eva Darlan en avril 2012.

Nom de naissance Eva Osty
Naissance (67 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession actrice

Éva Darlan, nom de scène d'Eva Osty[1], est une actrice française, née le 3 septembre 1948 à Paris. Productrice de spectacles au moyen de sa compagnie, Évadées, elle a également réalisé deux courts métrages et participé à une émission radiophonique : Le Tribunal des flagrants délires.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 14 ans, elle suit les cours de théâtre au Cours Simon et débute à 16 ans en amateur.

Elle passe le concours d'hôtesse de l'air et exerce ce métier pour Air Inter. Elle a alors pour compagnon un sociologue iranien et fréquente des réunions où elle aide comme secrétaire à préparer des discours des bras droits de l'ayatollah Khomeini (qu'elle essaya de rencontrer, en vain). Elle fait passer des documents de l'opposition iranienne, alors installée en France à Neauphle-le-Château, lors de séjours à Téhéran qu'elle obtient grâce aux billets partiellement gratuits réservés au personnel, qu'elle remet ensuite à des activistes sur place. D'abord enthousiaste pour la cause de la Révolution iranienne qui se concrétise en 1979, elle reconnaît ensuite avoir été « manipulée » et que le voile, sous lequel elle se sentait à l'abri lorsqu'elle était en Iran est devenu « un outil de domination de l'homme sur la femme »[2].

Elle suit des études théâtrales à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, situé alors rue Blanche et commence tout de suite une carrière théâtrale.

En 1976, le succès du spectacle des Jeanne[3] lui ouvre les portes du cinéma. Elle tourne Une histoire simple de Claude Sautet[4], film pour lequel elle est nommée aux César du cinéma. Elle est durant de longues années l'égérie de Jean-Michel Ribes, avec qui elle tourne les cultes Merci Bernard et Palace.

Féministe, elle a été l’une des marraines de l’association Ni putes ni soumises[5].

Elle alterne cinéma, théâtre et la télévision qui lui offre des rôles allant des drames les plus profonds aux personnages les plus extravagants, notamment dans Juste une question d'amour, Madame la Proviseure ou Fais pas ci, fais pas ça.

Après sa performance dans son spectacle seule Divins Divans[6], Eva Darlan se consacre actuellement[Quand ?] à la réalisation théâtrale de son livre Crue et Nue[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Éva Darlan photographiée en 2008 par le Studio Harcourt.

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Le Tribunal des flagrants délires, émission de Claude Villers sur France Inter. "C'est mon homme", émission de Éva Darlan sur France Inter.

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :