Liste des évêques de Viviers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Évêque de Viviers)

La liste des évêques de Viviers recense les noms des évêques qui se sont succédé à la tête du diocèse d'Alba Helviorum au IVe siècle et Ve siècle puis du diocèse de Viviers, en Ardèche.

Le diocèse de Viviers[modifier | modifier le code]

Carte du diocèse de Viviers en 1781

Le siège épiscopal a initialement été fondé à Alba au IVe siècle. Cette cité romaine était la capitale des Helviens. Lorsque la ville fut dévastée, au VIe siècle, le siège fut transféré à Viviers. Le siège de Viviers fut supprimé le 29 novembre 1801. Le territoire du diocèse (ou évêché) est alors placé sous l'autorité de l'évêque de Mende. Le siège est cependant rétabli le 6 octobre 1822 avec un diocèse correspondant au département de l'Ardèche, très semblable à l'ancien Vivarais.

Liste des évêques de Viviers[modifier | modifier le code]

Sont évêques :

Évêques siégeant à Alba Helviorum[modifier | modifier le code]

  • Januarius
  • Septimius
  • Maspicianus
  • Melanius Ier
  • vers 407-vers 411 : Avolus[1]
  • vers 411-vers 431 : Auxonius

Remarque : Le transfert du siège de l'évêché d'Alba Helviorum (Alba-la-Romaine) à Viviers est probablement réalisé vers 475 par l'évêque Promotus d'après Yves Esquieu[2].

Évêques siégeant à Viviers[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Son existence est toutefois mise en doute par Yves Esquieu
  2. Yves Esquieu, La cathédrale Saint-Vincent de Viviers, pp. 317-331, dans Congrès archéologique de France. 150e session. Moyenne vallée du Rhône. 1992, Société française d'archéologie, Paris, 1995
  3. Guillaume de Falgar, d'un famille noble du Lauragais, est originaire de Falga. Il est formé au studium franciscain de Toulouse, puis monte à Paris pour y prendre le grade de docteur en théologie. Il a été régent du studium franciscain de Paris avant 1282 après avoir, peut-être, enseigné à Toulouse. Revu ensuite dans le Sud-Ouest, il est nommé ministre provincial de l'ordre franciscain en 1283, puis vicaire de l'ordre en 1285, ensuite lecteur du sacré palais en 1287 avant d'être nommé évêque de Viviers (Sylvain Piron, « Les studia franciscains de Provence et d’Aquitaine (1275-1335) », dans Philosophy and Theology in the Studia of the Religious Orders and at the Papal and Royal Courts, Acts of the XVth International Colloquium of the Société Internationale pour l’Étude de la Philosophie Médiévale, University of Notre Dame, 8-10 October 2008, Brill, Leiden, 2012, p. 16 et Barthélemy Hauréau, Histoire de la philosophie scolastique, G. Pedone-Lauriel éditeur, Paris, 1880, Seconde partie, tome 2, p. 104-109)
  4. Charles-Antoine de la Garde de Chambonas, évêque et comte de Viviers, prince de Donzère et de Châteauneuf du Rosne (Châteauneuf-du-Rhône), baron de Largentière, seigneur des villes du Bourg (aujourd'hui Bourg-Saint-Andéol) et Villeneuve-de-Berg, abbé commendataire de l'abbaye de Mazan, conseiller du roy en ses conseils (Sandret, Revue nobiliaire, héraldique et biographique, VI, p. 35-36)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Grande Encyclopédie, inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts - volume trente-et-unième, pages 1077 et 1078 - Paris (1885-1902).
  • Louis Duchesne, Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule, tome 1, Provinces du Sud-Est, p. 235-239, Albert Fontemoing éditeur, Paris, 1907 (lire en ligne)
  • (la) Jean-Barthélemy Hauréau, Gallia Christiana : Ubi de provincia Viennensi agitur, t. 16, Paris, Firmin Didot Frères et Fils, , 472 p. (lire en ligne), « Episcopi Vivarienses », col. 541-588
  • Louis de Mas Latrie, Trésor de chronologie, d'histoire et de géographie pour l'étude et l'emploi des documents du moyen-âge, Paris, V. Palmé, (lire en ligne), p. 1514-1515
  • Auguste Roche, Armorial généalogique et bibliographique des évêques de Viviers, 2 tomes (394 pages et 460 pages), 1894, republiés par éditions La Bouquinerie, Valence, 2004
  • Abbé Rouchier, Histoire religieuse, civile et politique du Vivarais, volume 1, Paris, 1861 Google Livres
  • Claude de Vic, Joseph Vaissete, Ernest Roschach, Histoire générale de Languedoc avec des notes et les pièces justificatives, tome 4, p. 412-418, Édouard Privat libraire-éditeur, Toulouse, 1872 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]