Évêque Myriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Évêque Charles-François-Bienvenu Myriel
Personnage de fiction apparaissant dans
Les Misérables.

L'évêque Myriel représenté par Gustave Brion dans la première édition du roman.
L'évêque Myriel représenté par Gustave Brion dans la première édition du roman.

Naissance 1739
Décès 1821 (82ans)
Sexe Masculin
Espèce Humain
Activité Évêque
Adresse Digne-les-Bains
Famille Mademoiselle Baptistine (Sœur)

Créé par Victor Hugo
Romans Les Misérables

L'évêque Bienvenu Myriel (1739-1821) est un personnage de fiction apparaissant dans Les Misérables, roman de l'écrivain français Victor Hugo paru en 1862.

Évêque catholique du diocèse de Digne, il héberge Jean Valjean à la fin de l'année 1815, peu après que ce dernier est sorti du bagne de Toulon. Lorsque Valjean le dépouille de son argenterie puis est repris par les forces de l'ordre, il déclare qu'il s'agissait d'un don et, ce faisant, sauvegarde la liberté nouvellement retrouvée de l'ancien forçat. Ce geste enclenche la rédemption de celui-ci, qui se poursuit dans le reste de l'œuvre. À l'annonce de la mort de l'évêque, Jean Valjean devenu notable sous le nom de Monsieur Madeleine prendra le deuil.

Un passage fort du livre est sa rencontre avec le Conventionnel G., ancien membre du tribunal révolutionnaire à l'agonie, qu'il va visiter dans le cadre de son devoir de prêtre et dans l'intention de le ramener à des sentiments plus conformes à l'esprit de la Restauration. C'est pourtant lui qui en reviendra transformé après avoir entendu la confession du Républicain.

La mise en situation de monseigneur Myriel occupe les cent premières pages des « Misérables », avant même que ne soient mentionnés Jean Valjean ou Fantine.

Mgr Bienvenu est en partie inspiré de Mgr de Miollis, qui fut évêque de Digne de 1805 à 1838.