Diocèse de Saint-Pons-de-Thomières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse de Saint-Pons
-de-Thomières
(la) Dioecesis Sancti Pontii
Thomeriarum
Image illustrative de l'article Diocèse de Saint-Pons-de-Thomières
La tribune du chœur de cathédrale Saint-Pons de Saint-Pons-de-Thomières
Pays France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création
Suppression 1790 / 1801
Province ecclésiastique Narbonne
Siège Saint-Pons-de-Thomières
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel liste
Langue(s) liturgique(s) latin
Calendrier julien puis grégorien
Image illustrative de l'article Diocèse de Saint-Pons-de-Thomières
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Saint-Pons-de-Thomières (en latin : Dioecesis Sancti Pontii Thomeriarum ; en occitan : diocèsi de Sant Ponç de Tomièiras) est un ancien diocèse de l'Église catholique en France. Il est un des diocèses historiques de l'ancienne province du Languedoc.

Historique[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Saint-Pons-de-Thomières est érigé le par la bulle du pape Jean XXII. Son territoire faisait partie auparavant du diocèse de Narbonne[1],. Les limites du diocèse sont fixées par une bulle Alma mater Ecclesia du pape Jean XXII en date du .

Le diocèse est supprimé par la Constitution civile du clergé, adoptée par l'Assemblée nationale constituante le et sanctionnée par Louis XVI le 24 août suivant. À la suite du concordat de 1801, il n'est pas rétabli. Saint-Pons-de-Thomières est alors inclus dans le diocèse de Carcassonne.

Territoire[modifier | modifier le code]

À la veille de la Révolution française, le diocèse de Saint-Pons-de-Thomières comprenait quarante-et-une paroisses formant quarante communautés d'habitants : Agel, Aigne, Aigues-Vives, Anglès, Assignan, Azillanet, Beaufort, Berlou, Boissel, Cassagnoles, Cébazan, Cessenon, Cesseras, Cruzy, Félines, Ferrats, Ferrières, Fraisse, Labastide-Rouairoux, La Caunette, La Livinière, La Salvetat, La Voulte, Le Margnès-d'Anglès, Le Soulié, Minerve, Montouliers, Olargues, Olonzac, Oupia, Pardailhan, Pierrerue, Prémian, Rieussec, Riols, Saint-Chinian, Siran, Vélieux et Villespassans.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste Trottet-le Gentil Prêtre et chanoine de l'église de Saint-Pons de Thomières, Chronologie des abbez du monastère et des evesques de l'église de S. Pons de Thomières, imprimé chez Étienne Barbut imprimeur de (1692à 1735), Béziers 1703, réédition en 1873.

Références[modifier | modifier le code]