Étude de faisabilité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'étude de faisabilité dans la gestion de projets est une étude qui s'attache à vérifier que le projet soit techniquement faisable et économiquement viable. Dans une optique plus large, on distingue les volets suivants dans une étude de faisabilité : étude technique, commerciale, économique, juridique et d'organisation.


Définition formelle[modifier | modifier le code]

Une étude de faisabilité est un document complet traitant d'un projet et qui en examine en détail les cinq cadres d'analyses. Il en considère ses 4 P, ses risques et PDV, et ses contraintes (calendrier, coûts, et normes de qualité) afin de déterminer s'il doit aller de l'avant, être modifié ou carrément abandonné[1],[2]. Les cinq cadres d'analyse sont le cadre de définition, le cadre des risques contextuels, le cadre de potentialité, le cadre paramétrique et le cadre des stratégies dominantes et de contingence. Les 4 P sont traditionnellement le Plan, les Processus, les Personnes, et le Pouvoir (la chaîne et la structure d'autorité avec leurs documents). Les risques incluent en tout ou en partie: (Plan) financier et organisationnel; (Processus) environnemental et technologique; (Personnes) marketing et socioculturel; et (Pouvoir) légal et politique. Les PDV sont les points de vulnérabilité; ils diffèrent des risques en ce qu'ils sont internes à l'organisation menant le projet et qu'ils peuvent être contrôlés, voire éliminés. Les contraintes sont les contraintes classiques qui se reconnaissent au fait qu'elles peuvent être prédéterminées, puis déterminées et mesurées objectivement tout au long du cycle de vie du projet. Les analyses de faisabilité varient en dimension et en profondeur selon les besoins du projet; un petit projet, par exemple, pourrait ne pas contenir d'analyse environnementale.

Présentation[modifier | modifier le code]

Cette étude se base sur une consultation des maîtres d’œuvres potentiels, la comparaison des propositions techniques et des scénarios financiers possibles, ainsi que sur l'analyse des environnements d'affaire et l'historique des projets similaires. En définitive, l'étude de faisabilité doit justifier le projet en termes d'objectifs chiffrés, réalistes, mesurables, atteignables et temporellement définis (méthode S.M.A.R.T.), dans un contexte donné tout en présentant les moyens pour les réaliser.

L'étude de faisabilité est utilisée lors de la rédaction du plan d'affaires de l'entreprise en démarrage ou l'analyse d'affaires du projet qui, avec le calcul du retour sur investissement (R.O.I.), sont présentés aux commanditaires et/ou investisseurs du projet en vue d'obtenir son approbation et/ou son financement. Elle doit aussi permettre de réduire le risque par l'amélioration — et non pas par l'accroissement — de l'information dont dispose le décideur. Il y a alors la possibilité de décider de réaliser le projet ou de rejeter celui-ci. Mais, il est aussi possible de procéder à d'autres démarches de recherches d'informations additionnelles ou de proposer des modifications au projet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mesly, Olivier. (2017). Project feasibility – Tools for uncovering points of vulnerability. New York, NY: Taylor and Francis, CRC Press. 546 pages. ISBN 9 781498 757911. Voir p. 130.
  2. Mesly, Olivier (2015). Faisabilité de projets – Aspects oubliés de l’analyse. Montréal : Presses internationales Polytechnique (2015) : 173 pages

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]