Étreval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étreval
Château Renaissance d'Étreval.
Château Renaissance d'Étreval.
Blason de Étreval
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Canton Meine au Saintois
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Saintois
Maire
Mandat
Jean-Marc Chassard (en remplacement de Claude Richard[1])
2017-2020
Code postal 54330
Code commune 54185
Démographie
Population
municipale
68 hab. (2014)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 22″ nord, 6° 03′ 08″ est
Altitude Min. 265 m – Max. 328 m
Superficie 2,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Étreval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Étreval

Étreval est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Etreval se trouve dans le Saintois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Présence gallo-romaine.

La mainmorte est supprimée en 1491 par le duc de Lorraine René II. François de Tavagny, capitaine de Vézelise, installe sa résidence secondaire dans le château et, en 1533, le duc Antoine en fait une haute-justice. Le château et la seigneurie passèrent à la famille de Gournay au XVIIe siècle, puis à la famille Beauvau-Craon au XVIIIe, pour laquelle la seigneurie est brièvement élevée au rang de comté en 1724, incluant les villages alentours.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 16 avril 2014)
Claude Richard    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 68 habitants, en augmentation de 15,25 % par rapport à 2009 (Meurthe-et-Moselle : 0,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
110 132 171 179 196 199 192 213 200
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
189 190 198 196 182 158 139 129 138
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
145 134 109 101 86 86 84 60 49
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
30 35 43 44 52 51 69 68 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château, situé sur un éperon dominant le village, était constitué à la fin du XVe siècle d'une enceinte rectangulaire de 42 mètres par 32 mètres, entourée de fossés secs et cantonnée de six tours rondes (quatre aux angles et deux au milieu des grands côtés) ; deux corps de logis furent construits au nord et à l'ouest par François de Tavagny à partir de 1533 ; à la fin du XVIe siècle, une porte cochère et une porte piétonne, ornées de bossages vermiculés, furent ajoutées à l'entrée de la basse-cour ; il ne reste plus aujourd'hui que le corps principal au nord, celui de l'ouest s'étant écroulé vers 1940 ; les côtés est et sud de l'enceinte ont également disparu. L'élément le plus remarquable du château est sa façade renaissance, en très bon état de conservation. Les travées, inégales, sont encadrées par deux ordres de colonnes à chapiteaux italianisant, surmontés au niveau du grenier par des pilastres à gargouilles. La façade est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1927[6].
  • Église paroissiale Sainte-Anne ( XIXe siècle). Jusqu'à la construction de l'église à l'initiative du propriétaire du château, la commune ne possédait pas d'édifice religieux et dépendait de Thorey-Lyautey.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Étreval Blason '
Détails

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]