Étoile de Kapteyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Étoile de Kapteyn
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 05h 11m 40,5893s[1]
Déclinaison −45° 01′ 06,354″[1]
Constellation Peintre
Magnitude apparente 8,85

Localisation dans la constellation : Peintre

(Voir situation dans la constellation : Peintre)
Pictor IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral M1 VIp[2]
Indice U-B 1,15
Indice B-V 1,56
Variabilité BY Dra suspectée[3]
Astrométrie
Vitesse radiale +245,234 km/s[4]
Mouvement propre μα = +6 491,474 mas/a[1]
μδ = −5 709,218 mas/a[1]
Parallaxe 254,226 3 ± 0,026 3 mas[1]
Distance 3,933 5 ± 0,000 4 pc (∼12,8 a.l.)[1]
Magnitude absolue 10,88
Caractéristiques physiques
Masse 0,38 M
Rayon 0,24 R
Luminosité 0,003 8 L
Température 3 800 K
Métallicité 32 % de celle du Soleil

Autres désignations

VZ Pictoris, HD 33793, GJ 191, CD-45 1841, CPD-44 612, SAO 217223, LHS 29, LTT 2200, LFT 395, HIP 24186[5]

L'étoile de Kapteyn (appelée également GJ 191, HD 33793 ou CD -45 1841) est une étoile sous-naine de type M1 découverte par Jacobus Kapteyn en 1897. Elle est située à 12,78 années-lumière de la Terre et est particulière sur plusieurs points : elle a une vitesse radiale élevée, parcourt la Voie lactée dans le sens rétrograde et est l'étoile du halo galactique la plus proche du Soleil.

Quand elle fut découverte, elle possédait le mouvement propre le plus élevé de toutes les étoiles connues, détrônant Groombridge 1830. Elle rétrograda ensuite à la deuxième place après la découverte de l'étoile de Barnard.

Système planétaire[modifier | modifier le code]

Caractéristiques des planètes du système Étoile de Kapteyn
Planète Masse Demi-grand axe (ua) Période orbitale (jours) Excentricité Inclinaison Rayon


 b  > 4,5 M🜨   0,168 ± 0,005   48,616 ± 0,036   < 0,4 
 c  > 7,0 M🜨   0,311 ± 0,02   121,53 ± 0,25   < 0,4 

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) A. G. A. Brown et al. (Gaia collaboration), « Gaia Data Release 2 : Summary of the contents and survey properties », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , article no A1 (DOI 10.1051/0004-6361/201833051, Bibcode 2018A&A...616A...1G, arXiv 1804.09365). Notice Gaia DR2 pour cette source sur VizieR.
  2. (en) Philip C. Keenan et Raymond C. McNeil, « The Perkins catalog of revised MK types for the cooler stars », The Astrophysical Journal Supplement Series, vol. 71,‎ , p. 245 (DOI 10.1086/191373, Bibcode 1989ApJS...71..245K)
  3. (en) N. N Samus', E. V. Kazarovets et al., « General Catalogue of Variable Stars: Version GCVS 5.1 », Astronomy Reports, vol. 61, no 1,‎ , p. 80-88 (DOI 10.1134/S1063772917010085, Bibcode 2017ARep...61...80S, lire en ligne)
  4. (en) C. Soubiran et al., « Gaia Data Release 2. The catalogue of radial velocity standard stars », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , p. 8, article no A7 (DOI 10.1051/0004-6361/201832795, Bibcode 2018A&A...616A...7S, arXiv 1804.09370)
  5. (en) HD 33793 -- Rotationally variable Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.

Voir également[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]