Étoile de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étoile de France
Image illustrative de l'article Étoile de France
L'étoile de France lors de la grande parade des Tonnerres de Brest 2012.

Gréement goélette
Histoire
Architecte Rasmus Moller
Chantier naval Rasmus Møller Fåborg Drapeau du Danemark Danemark
Lancement 1938
Équipage
Équipage 2 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 39,90 m
Longueur de coque 28,40 m
Maître-bau 6,94 m
Tirant d'eau 2,80 m
Déplacement 220 tonnes
Voilure 480 m²
Propulsion BMW Alpha (120 ch)
Caractéristiques commerciales
Capacité 24 à 66 passagers
Carrière
Armateur Étoile Marine Croisières
Port d'attache Saint-Malo Drapeau de la France France

L’Étoile de France est une goélette à hunier et à coque bois construite en 1938 en tant que cargo pour la mer baltique (Baltic Trader).

Il est le navire amiral de l'armement Étoile Marine Croisières de Bob Escoffier comme le ketch Étoile Polaire et le dundee Étoile Molène.

Son ancienne immatriculation était D 43169. La nouvelle est SM D43169 (Saint-Malo).

Histoire[modifier | modifier le code]

À sa construction en 1938, il a été lancé sous le nom de Jutlandia. C'était un caboteur-schooner trois-mâts avec le moteur auxiliaire servant au cabotage en mer Baltique. Il servait au transport du sel et de la morue entre l'Islande, le Danemark et le Portugal.

En 1955, il passe sous pavillon danois et prend le nom de Frennenæs. Son gréement est réduit en deux-mâts goélette.

En 1963, sous pavillon danois la goélette prend le nom de Jette Jan.

En 1971, elle est reconvertie en trois-mâts goélette pour devenir un navire école.

En 1983, elle est de nouveau transformée en deux-mâts goélette en prenant le nom de Julia af Fåborg.

Mickael Turk en devient propriétaire et s'en sert pour le cinéma.

En 2007 Bob Escoffier la rachète et la rebaptise Étoile de France. Elle est utilisée essentiellement comme voilier-charter. Il permet des sorties en mer à la journée et des croisières en Manche, Atlantique, Méditerranée et Caraïbes[1].

Elle fut présente à l'Armada 2013 à Rouen, à la Fête de la mer de Boulogne-sur-Mer en juillet 2013 et à Brest 2016.

Commerce écologique[modifier | modifier le code]

Il a été affrété, comme le Belem, le Bessie Ellen et le Kathleen & May, par la Compagnie de transport maritime à la voile (CTMV)[2], ancienne compagnie maritime française spécialisée dans le transport maritime du vin et spiritueux en bouteille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]